6:55 - Dimanche 15 décembre, 2019

- 17. Rabīʿ al-Ākhir 1441

La vie du Prophète (psl) Souscrire à

Les prémisses de la victoire

Les grandes tribus ennemies de l’Islam qui voulaient réaffirmer leur puissance dans la péninsule arabe n’avaient rien obtenu de leur tentative d’attaquer Médine, à part la défaite et l’humiliation. Les musulmans de leur côté sont sortis grandis de cette épreuve des Tranchées. En effet, plus grande est la menace, et plus appréciable est la réussite….
Lire la suite »

Les coalisés [2ème partie]

L’armée des coalisés, composée de plus de dix-mille combattants avait maintenant atteint les portes de Médine avec la certitude de venir facilement à bout des trois mille hommes qui composaient la défense musulmane. Leur surprise fut d’autant plus grande quand ils se retrouvèrent au bord du large fossé, creusé par les musulmans, qui les empêchait…
Lire la suite »

Les coalisés

Nous arrivons à la cinquième année post hégire dans le récit de la vie du Prophète paix et salut sur lui. Il régnait alors à Médine une relative stabilité, et la région était quasiment pacifiée. Pourtant, une épreuve sans précédent attendait les musulmans, qui allaient se retrouver confrontés à l’une des situations les plus délicates…
Lire la suite »

Les hypocrites

Comme nous l’avons vu à plusieurs reprises déjà, ‘Abdoullah Ibn Oubayy était l’un des plus déterminés parmi les ennemis de l’Islam, avec cette particularité qu’il appartenait dans l’apparence à la communauté musulmane ! Son inimité à l’égard du Prophète, paix et salut sur lui se manifesta dès l’arrivée de ce dernier à Médine. En effet, peu de temps…
Lire la suite »

La grande calomnie

À la suite des quelques évènements que nous avons cités précédemment, la sécurité était de nouveau assurée à Médine, et les actes d’hostilité manifestes tant extérieurs qu’intérieurs avaient cessé. Un vent de tranquillité soufflait sur Médine, mais il demeurait cependant un ennemi dont l’inimitié n’était pas déclarée, qui manifestait son appartenance à la jeune communauté…
Lire la suite »

Assurer la paix et la sécurité à Medine

Suite à l’épisode d’Ohod, nous avons vu que les lourdes pertes subies par les musulmans avaient affecté le moral des croyants, tout en enhardissant leurs ennemis. Mais la tristesse du croyant qui s’en remet à Allah ne dure jamais, et passé la période de deuil, la foi reprend le dessus et permet aux hommes d’accomplir…
Lire la suite »

Hommage aux martyrs d’Ouhoud

‘O gens ! Rendez-leur visite dans leurs tombes et saluez-les. Par celui qui tient mon âme en Sa main, il n’y a pas de musulman qui les salue, jusqu’au jour de la résurrection, sans qu’ils ne lui rendent son salut’ [Al Tabaqat Al Koubra 3/121]. Telles ont été les paroles du Prophète (paix et salut sur lui) adressées à…
Lire la suite »

La bataille d’Ouhoud (2/2)

Nous avons vu le mois précédent que malgré leur infériorité numérique lors de la bataille d’Ouhoud, les musulmans avaient réussi à prendre le dessus sur l’armée Mecquoise, et ce grâce à la stratégie du Prophète (paix et salut sur lui) et à la bravoure incomparable de ses compagnons. Les Mecquois n’arrivant pas à trouver d’ouverture…
Lire la suite »

La bataille d’Ouhoud

Un an après leur défaite à Badr, les notables de la Mecque organisèrent une expédition pour envahir Médine, et ainsi venger leurs morts, laver l’affront qu’ils avaient subi et mettre fin à l’expansion de l’Islam dans la péninsule arabe. Ils partirent avec une armée de trois mille hommes dirigée par Abou Soufyan et arrivèrent à…
Lire la suite »

L’après Badr

Nous avons vu le mois dernier que deux ans après l’émigration du Prophète (paix et salut sur lui) et de ses compagnons vers Médine, Allah accorda leur première victoire aux musulmans face aux polythéistes de la Mecque. Ceux-là même qui par leurs persécutions les avaient forcés à fuir en abandonnant tout derrière eux. ‘Souvenez-vous du temps où vous…
Lire la suite »