21:09 - Mercredi 21 novembre, 2018

- 12. Rabīʿ al-Awwal 1440

L’amour de Dieu dans l’éducation prophétique


Allah le Très Haut nous appelle à suivre la voie de notre Prophète paix et bénédictions sur lui, en disant : Dis (ô Mohammad) : Si vous aimez vraiment Dieu, suivez-moi, Dieu vous aimera alors et vous pardonnera vos péchés. Dieu est Pardonneur et Miséricordieux. [3;31], vous avez en effet dans le Messager de Dieu un excellent modèle [à suivre], pour quiconque espère en Dieu et au Jour dernier et invoque Dieu fréquemment [33;21]. Or suivre la Sounnah du ‘bien-aimé de Dieu’ (habiboullah) implique pour nous de chercher à être aimés de Dieu comme l’était et l’est encore notre Prophète paix et bénédictions sur lui. C’est dans cette compréhension saine et sur la base de ce sentiment noble, que l’Envoyé d’Allah paix et bénédictions sur lui, a éduqué spirituellement et moralement ses disciples qu’étaient les compagnons, les motivant à aimer Dieu et à chercher Son amour – ce que nous allons développer ci-dessous en nous arrêtant sur quelques hadiths qui illustreront bien nos précédents articles - ; et en les motivant également à s’aimer pour Dieu, au nom de leur dénominateur commun qu’était la foi. Nous traiterons de ce deuxième point dans notre prochain article incha Allah.

Le Prophète  implore l’amour de Dieu et appelle ses compagnons à en faire autant. Mouadh Ibn Jabal, que Dieu l’agrée, rapporte : Un jour l’Envoyé de Dieu paix et bénédictions sur lui, était en retard pour venir diriger pour nous la prière obligatoire de l’aube au point que nous fûmes sur le point de voir apparaître le soleil. Puis, l’Envoyé de Dieu paix et bénédictions sur lui, est venu vers nous en se hâtant et il a ordonné qu’on fasse l’iqama, puis il dirigea brièvement la prière.Une fois ses salutations finales prononcées il nous dit avant de venir vers nous : ‘Gardez vos places !’. Puis il ajouta ceci : ‘Je vais vous dire ce qui m’a empêché de venir diriger pour vous la prière de l’aube’. Le Prophète paix et bénédictions sur lui, raconta alors à ses compagnons réunis autour de lui, un rêve qu’il avait fait, et dans lequel Dieu s’était adressé à lui. À l’issu de ce rêve-révélation magnifique, Allah a demandé au Prophète paix et bénédictions sur lui : Fais tes demandes ! Et le Prophète paix et bénédictions sur lui, de dire : O mon Dieu ! Je Te demande de me donner de faire le bien, d’éviter le mal, d’aimer les pauvres, de me pardonner et d’avoir pitié de moi. Si Tu veux imposer une discorde à un peuple, je Te demande de me rappeler à Toi sans subir cette épreuve, et j’implore Ton amour, l’amour de celui qui T’aime et l’amour de toute œuvre qui me rapproche de Toi ! L’Envoyé de Dieu paix et bénédictions sur lui, dit ensuite à ses compagnons : Cette invocation est la vérité même, étudiez-la et apprenez-la [Al Tirmidhi : hassan-Sahih, Ahmad].

Gagner l’amour de Dieu en L’aimant sincèrement, en L’invoquant par Ses beaux-noms, et en accomplissant des œuvres surérogatoires faciles loin de toute exagération. La mère des croyants, Aïcha, qu’Allah lui donne Satisfaction, rapporte que le Prophète paix et bénédictions sur lui, désigna un jour un homme à la tête d’un groupe qu’il envoya en mission. Cet homme dirigeait donc les prières du groupe dont il était le responsable pendant toute la durée du voyage. Or, à chaque fois qu’il récitait du Coran dans sa prière, il clôturait sa lecture par la récitation du chapitre al ikhlas (Dis : Dieu est Un…). Ceci étonna donc ses compagnons, étant donné que le Prophète paix et bénédictions sur lui, ne faisait pas cela. Cependant, leur discipline et leur respect pour le choix du Prophète paix et bénédictions sur lui, de désigner cet homme comme leur imam les retint d’émettre toute objection à son encontre, ou encore de l’accuser d’innover comme le feraient certains aujourd’hui. Ils attendirent leur retour, pour interroger l’Envoyé d’Allah paix et bénédictions sur lui, sur cette manière particulière de diriger la prière. Le Prophète paix et bénédictions sur lui, leur dit alors : Demandez-lui donc pourquoi il agit ainsi. Ils le lui demandèrent et celui-ci de leur répondre : ‘Ce chapitre comporte les attributs du Miséricordieux et c’est pourquoi j’aime le réciter dans ma prière’. Le Messager d’Allah paix et bénédictions sur lui, dit alors : ‘Annoncez-lui que Dieu le Très-Haut l’aime’ [Al Boukhari & Mouslim]. En marge du hadith, notons simplement que cet acte n’est pas une sounnah, quand bien-même le Prophète paix et bénédictions sur lui, l’a approuvé pour cet homme en particulier et aux imams de préférer la manière de diriger la prière du Prophète paix et bénédictions sur lui,, sans réciter systématiquement la sourate al ikhlas.

Le Prophète fait désirer à ses compagnons l’amour de Dieu. Sahl Ibn Da’d Assa’di rapporte que le Prophète paix et bénédictions sur lui, dit le jour de Khaybar : ‘Je confierai demain l’étendard de l’Islam à un homme par l’entremise duquel Dieu nous donnera la victoire. C’est un homme qui aime Dieu et Son Messager et que Dieu et son Messager aiment’. Le Prophète paix et bénédictions sur lui, n’en dit alors pas plus. Les gens se demandèrent alors tous, qui serait ce bienheureux. Le lendemain matin, ils se dirigèrent vers le Messager d’Allah paix et bénédictions sur lui, espérant chacun avoir cet insigne d’honneur. ‘Omar dit même : ‘Je n’ai jamais aimé que l’on me confie une responsabilité excepté en ce jour. Je me suis donc précipité à l’avant dans l’espoir d’être appelé à porter l’étendard, mais le Messager d’Allah appela finalement ‘Ali Ibn Abi Taleb [Mouslim]. Ici, l’Envoyé d’Allah paix et bénédictions sur lui, a fait de l’amour de Dieu et de Son Prophète un grand honneur et un grand privilège et a su susciter le désir de ses compagnons pour cela et les mettre en concurrence dans l’espoir de l’obtenir. À l’issu de ce ‘concours’, ‘Ali n’a été que plus aimé des compagnons, qui aimaient pour Dieu, celui que Dieu aime ; et il ne fut pas haï et jalousé, et ceci en raison du travail du Prophète paix et bénédictions sur lui, sur les cœurs des compagnons pour les purifier de toute envie malsaine et pour y insuffler l’amour en Dieu, ce que nous verrons en détail dans le prochain article.

Les compagnons cherchaient à connaître les œuvres les plus aimées de Dieu pour les mettre en pratique. Le grand compagnon, AbdAllah Ibn Mass’oud, que Dieu lui accorde satisfaction, interrogea un jour le Prophète paix et bénédictions sur lui, en ces termes : Ô Envoyé d’Allah ! Quelle est l’œuvre la plus aimée d’Allah. Et le Prophète paix et bénédictions sur lui, de répondre : La prière faite à son heure. Puis, par deux fois Abdallah d’insister et le Prophète paix et bénédictions sur lui, de lui répondre. De ce hadith il ressort le souci des compagnons d’acquérir un savoir utile, un savoir pratique et non purement théorique, un savoir qui, mis à l’exécution amène à être aimé de Dieu ; et non un savoir qui vise simplement à se faire valoir auprès de ses semblables ou gravir les échelons du bas-monde par le moyen de la religion.

 

 


Rubrique: L'amour dans l'Islam