7:31 - Jeudi 28 octobre, 2021

- 21. Rabīʿ al-Awwal 1443

Le piège du chirk


L’un des premiers pièges dans lequel le diable cherche à pousser le croyant est l’association (Al chirk). Il s’agit du plus grand péché et du seul péché qu’Allah ne pardonnera pas le jour des Comptes si l’individu ne s’en était pas repenti. Le Prophète (paix et salut sur lui)s’adressa à ses compagnons en disant : Ne voulez-vous pas que je vous informe du plus grand péché ? (…) ‘C’est l’association à Dieu puis la désobéissance aux parents’ [Al Boukhari et Mouslim]. Dieu dit aussi : Dieu ne pardonne pas qu’on Lui associe quiconque mais Il pardonne les péchés moindres à qui Il veut. Celui qui associe un autre à Dieu est certes dans un égarement profond [4;116]. Un hadith Qoudsi précise l’importance de préserver son cœur et ses actes de toute forme d’association : Ö enfant d’Adam, si tu te présentais devant Moi avec des fautes aussi immenses que la terre, mais sans rien M’associer, Je t’accueillerais avec un pardon aussi immense [Al Tirmidhi : Sahih].

Conscient de la gravité de ce péché et de ses énormes conséquences, le diable a su corrompre les premières générations de l’humanité en les y incitant. Dieu envoya alors le premier Prophète-Messager, Nouh, pour ramener les hommes à la vérité du monothéisme. En interprétant le verset suivant : Ils ont dit : N’abandonnez jamais vos divinités et n’abandonnez jamais Wadd, Suwa’, Yaghout, Ya’ouq et Nasr[71;23], Ibn Abbas explique qu’il s’agissait d’hommes vertueux aimés des leurs. Après leur mort, le diable insuffla l’idée de dresser des stèles commémoratives en leur honneur., ce que firent ces croyants naïvement. Avec le temps et les générations se succédant, ces stèles devinrent objet d’adoration [Al Boukhari]. Ce piège, tendu par le diable, fut donc à l’origine du paganisme. Ces propos d’Ibn Abbas nous apprennent aussi la stratégie avec laquelle Satan opère pour tenter les fils d’Adam. Il procède par étapes, de manière progressive, et peut étaler son plan sur plusieurs décennies ou siècles. Allah a évoqué cette méthode satanique et nous a mis en garde en disant : Ô vous qui croyez, ne suivez pas les pas du diable. Quiconque les suit (doit savoir que) celui-ci n’enjoint que la débauche et le mal [24;21].

À défaut d’obtenir du croyant qu’il corrompe son dogme par l’association majeure, le diable tentera de corrompre son œuvre par une forme subtile d’association qu’est l’ostentation.

Le Prophète (paix et salut sur lui)a évoqué celle-ci et la manière dont elle pénètre l’œuvre et l’intention en disant qu’elle était plus discrète que la marche de la fourmi [Al Tabarani : Sahih]. La conséquence de l’ostentation est d’annuler partiellement ou totalement les bonnes actions dans lesquelles elle se mêle. Elles ne seront pas récompensées car elles n’ont pas été vouées pour Dieu. Le Prophète (paix et salut sur lui)a évoqué ce danger en disant : ce que je crains le plus pour vous, c’est l’association mineure, (…)l’ostentation. [Al Tabarani : Sahih].

Le monothéisme pur est le rempart face à toute sorte d’association. Face à cela, le diable se sent totalement démuni et impuissant. Ses pièges seront inopérants. Il a reconnu cela en disant : Par Ta puissance, je les égarerai tous exception faite de Tes serviteurs dévoués [38;82-83]. Ainsi, la meilleure protection face à cette ruse du diable est d’œuvrer sincèrement avec le principe du monothéisme, qui fut un appel commun de tous les prophètes. D’où son importance capitale.


Rubrique: Talbis Iblis