22:05 - Samedi 25 juin, 2022

- 25. Dhū al-Qaʿda 1443

Tahiya al masjid pendant le prêche


عَنْ جَابِر بْنِ عَبْدِ الله رَضيَ الله عَنْهُمَا قَالَ: جَاءَ رَجُلٌ وَالنّبيُ صلى الله عليه وسلم يَخطبُ النَّاسَ يَوْمَ الجُمُعَةِ فَقَالَ: أصَلَّيْتَ يَا فلاَنُ ؟ قال: لا، قَالَ: قُمْ فَارْكَع رَكْعَتَيْن البخاري ومسلم

 

D’après Jabir ibn Abdallah, un homme vint un jour à la mosquée tandis que le Prophète, paix et salut sur luiprononçait le sermon du vendredi. Le Prophète, paix et salut sur lui lui dit alors : as-tu prié ? Non, répondit l’homme. Et le Prophète, paix et salut sur lui de reprendre : Lève-toi et effectue deux unités de prière [Al Boukhari & Mouslim]

 

Les enseignements à tirer

1- La prescription du sermon avant la prière du vendredi.

2- Il est souhaitable lorsqu’on entre à la mosquée d’effectuer deux unités de prière appelées tahiyat al masjid[Pour le cas particulier des heures de réprobation, cf. notre article sur le sujet]

3- Les savants ont divergé concernant celui qui entre à la mosquée alors que l’imam prononce le prêche du vendredi. Doit-il faire deux unités de prière ou s’asseoir afin d’écouter attentivement le discours ? Pour les imams Abou Hanifa et Malik, écouter le discours est une obligation, tandis que la prière de tahiya ne l’est pas : la personne s’assiéra donc sans prier. Cet ordre du Prophète, paix et salut sur lui, ne s’appliquait, selon Malik qu’à l’individu en question. Celui-ci était très pauvre [hadith Abou Dawoud] et l’Envoyé d’Allah, paix et salut sur lui, cherchait donc à attirer l’attention des gens sur son cas, afin qu’ils lui viennent en aide. Les imams Al Shafi’i, Ahmad, ou encore Al Nawawi considèrent que l’on doit faire cette prière, selon le sens apparent du hadith. D’autre part, Mouslim rapporte un hadith : si l’un d’entre vous vient tandis que l’imam fait son discours, qu’il prie deux unités de prière. Il sera donc souhaitable de la faire à condition de ne déranger personne ; et sans blâmer ceux qui ne la font pas.

4- Le fait de s’asseoir un temps cours n’empêche pas de se lever pendant le sermon et d’effectuer la prière de tahiya. Par ailleurs, on devra la limiter à deux unités sans en rajouter car ensuite le discours est prioritaire.

5- Il est permis à l’imam durant le sermon d’interroger une personne dans l’assemblée et à celle-ci de lui répondre.

6- Le Prophète, paix et salut sur lui, ne se tait jamais devant une erreur quelle que soit la situation.

Et Allah sait mieux !


Rubrique: Oumdat-al-ahkam