5:27 - Lundi 6 décembre, 2021

- 1. Jumādā al-Ūlā 1443

Se réformer


Allah le Très Haut dit : Nous n’envoyons des messagers qu’en annonciateurs et avertisseurs : ceux qui croient donc et se réforment n’auront rien à craindre et ne seront pas non plus attristés [6;48] ; Ô enfants d’Adam ! Si des messagers [choisis] parmi vous viennent pour vous exposer Mes signes, alors ceux qui acquièrent la piété et se réforment n’auront rien à craindre et ne seront pas non plus attristés [7;35] ; Et ton Seigneur n’est point tel à détruire injustement des cités dont les habitants sont des réformateurs [11;117] ; Et craignez une calamité qui n’affligera pas exclusivement les injustes d’entre vous. Et sachez que Dieu est dur en punition [8;25]. Au travers de ce recueil non-exhaustif de versets coraniques, nous comprenons que la réforme [al islah] est une nécessité, tant au niveau individuel que collectif ; qu’elle a été l’une des missions dont furent chargés les envoyés de Dieu, et qu’elle est le seul moyen d’obtenir le salut, tant dans cette vie que dans l’autre. Ceci dit, la réforme qui consiste en l’amélioration, la progression, la correction, l’élévation, pour passer d’un état et une condition à une situation meilleure, s’articule autour de trois axes définis au sein d’une parole du Prophète (paix et salut sur lui) qui disait en suppliant Dieu : O mon Dieu… aide-moi donc, à progresser dans ma religion (…), dans mon bas-monde (…) et dans mon au-delà… [Mouslim]. La réforme est enfin, d’autant plus nécessaire, que sans elle, les situations se dégradent et s’altèrent [taghayyar], aussi permet-elle un entretien constant, et une remise à niveau régulière. Dieu dit : C’est qu’en effet Dieu ne modifie pas un bienfait dont Il a gratifié un peuple avant que celui-ci change ce qui est en lui-même. Et Dieu entend et sait tout [8;53]. Aussi entamons-nous cette année une nouvelle rubrique afin de proposer des pistes et des moyens de réformes pour tout un chacun, à commencer par nous-mêmes, reprenant la parole du prophète Chouaïb : Ô mon peuple, voyez-vous si je me base sur une preuve évidente émanant de mon Seigneur, et s’Il m’attribue de Sa part une excellente donation ? Je ne veux nullement faire ce que je vous interdis. Je ne veux que la réforme, autant que je le puis. Et ma réussite ne dépend que de Dieu. En Lui je place ma confiance, et c’est vers Lui que je reviens repentant. [11;88]

والسلام عليكم

L’équipe du Journal.


Rubrique: Se réformer