21:59 - Samedi 25 juin, 2022

- 25. Dhū al-Qaʿda 1443

Quand vient la victoire


عَنْ عَاِئشَةَ رضيَ الله عنْهَا قَالت: مَا صَلَّى النبيُّ صَلَّى الله عَلْيهِ وَسَلّمَ صَلاَةً بَعْدَ أن نَزَلَت عَلَيْهِ‘إِذَا جاء نَصر الله وَالْفَتحُ’، إلا يَقُولُ فِيهَا: سُبْحَانَكَ اللهم رَبّنَا وَبَحمْدِكَ، الَلهُم اغفر ْلي البخاري ومسلم

D’après Aicha, après la révélation de la sourate ‘Lorsque vient le secours d’Allah ainsi que la Victoire [sourate 110], le Prophète paix et salut sur lui n’a jamais fait une prière sans dire au cours de celle-ci : gloire à toi mon Dieu, notre Seigneur et à Toi la louange, ô mon Dieu pardonne moi. Et dans une autre version, le Prophète paix et salut sur lui multipliait dans son inclinaison et sa prosternation (l’invocation suivante) : gloire à toi mon Dieu, notre Seigneur et à Toi la louange, ô mon Dieu pardonne moi. [Al Boukhari & Mouslim]

Ce que l’on retient :

1- Il est très souhaitable de multiplier cette invocation (do’a) dans l’inclinaison (roukou’) et la prosternation (soujoud) au cours de la prière (subhanaka-llahoumma rabbanawa bi-hamdik, Allahoumma-rfir-li)

2- Il est très souhaitable de terminer les adorations, et particulièrement la prière, par une demande de pardon afin de réparer nos manquements et omissions. Cette invocation est notamment formulée lors de la clôture d’une assemblée (halqatou dhikr, dars, choura, etc).

3- Le meilleur moyen de supplier Dieu dans son invocation afin que celle-ci soit acceptée, est le fait de Le louer et de glorifier Son nom en L’exemptant de toute imperfection et de tout défaut.

4- Le mérite de la demande de pardon en toute circonstance et à chaque instant.

5- Il a été rapporté que l’imam Ahmed n’invoquait Allah dans sa prière qu’avec des invocations prophétiques. En effet, il est mieux d’invoquer le Seigneur en suivant à la lettre les invocations bénies du Messager de Dieu paix et salut sur lui qui connait son Créateur mieux que quiconque. De cette manière, nous nous mettons à l’abri de l’erreur car il se peut que celui qui invoque Dieu avec ses propres formulations finisse par enfreindre les règles liées à l’invocation.

6- La sourate 110 (nasr) fut la dernière sourate révélée et annonçait au Prophète paix et salut sur lui la fin de sa mission et son retour proche auprès du Très Haut, lui demandant de s’y préparer par le tasbih et l’istighfar.

Et Allah sait mieux !


Rubrique: Oumdat-al-ahkam