15:43 - Mercredi 26 septembre, 2018

- 15. Muḥarram 1440

Prier pour le Prophète (paix et salut sur lui !)


Allah, Exalté soit-il, nous exhorte à implorer Sa grâce en faveur du Messager (paix et salut sur lui) : « Dieu et Ses anges bénissent le Prophète. Ô croyants ! Bénissez-le et appelez sur lui le salut ! » [33 ;56]. En effet, Dieu compte Son messager parmi Ses rapprochés et l’a honoré par cette belle injonction. Le Prophète (paix et salut sur lui) a consacré sa vie à propager la parole d’Allah, à réveiller le cœur des gens et à les diriger sur le droit chemin, aussi ce commandement est une marque de respect, de reconnaissance envers sa mission. Le Prophète (paix et salut sur lui) a dit : « Priez abondamment sur moi, car c’est sur moi que la première question vous sera posée dans la tombe » [Ahmad]. Par ailleurs, c’est un grand signe d’amour le concernant que de prier sur le Prophète (paix et salut sur lui) et de l’évoquer entre nous. D’après Anas, le Prophète (paix et salut sur lui) a dit : « Nul ne croira vraiment aussi longtemps que je ne serai pas plus aimé de lui que ses parents, ses enfants et tous les gens »[Al Boukhari & Mouslim]. D’après Al Hosayn, le Messager d’Allah (paix et salut sur lui) ajoute même que « l’égoïste, c’est celui qui ne prie pas sur moi quand mon nom est prononcé en sa présence »[Ahmad, Al Tirmidhi et Al Nasa’i].

Cette prière sur le Prophète (paix et salut sur lui) est dite avant de clôturer chaque prière, lorsque le nom du Messager d’Allah est prononcé, ou encore après l’adhan de chaque prière obligatoire. Elle peut être formulée de la manière suivante : « Ô Allah ! Accorde la grâce à Mohammad et à la famille de Mohammad, comme Tu l’as accordée à Abraham et à la famille d’Abraham. Tu es certes Digne de louange et d’éloge. Ô Allah ! Bénis Mohammad ainsi que la famille de Mohammad, comme Tu as béni Abraham et la famille d’Abraham. Tu es certes Digne de louange et d’éloge » ou de manière plus courte « qu’Allah le bénisse et lui accorde le salut ». Par ailleurs, Ibn Qayyim Al Jawziyya, dans son ouvrage Les vertus de l’Invocation de grâce sur le Prophète (paix et salut sur lui) recense plus d’une quarantaine de situations où il est fortement recommandé de prononcer la prière sur le Prophète (paix et salut sur lui). Nous en citerons quelques-unes : lors des différents prêches tels que celui du vendredi ou encore des deux fêtes, au moment d’entrer et de sortir d’une mosquée, à l’ouverture et à la clôture d’une assemblée, au moment de dispenser un enseignement, lors des différents actes rituels du pèlerinage, à l’occasion de l’achèvement de la récitation du Coran, lors du qounout et dans bien d’autres situations encore.

Ibn Al Qayyim a, par ailleurs, dénombré pas moins d’une quarantaine de mérites tout aussi profitables pour le croyant qui s’adonne sincèrement à son évocation. Par exemple, le croyant aura en retour cette prière en sa faveur. En effet, selon Abou Talha, le Messager d’Allah (paix et salut sur lui) est sorti un jour avec les marques de joie sur son visage et a dit : « J’ai reçu Jibril qui m’a dit : « serais-tu satisfait que toute personne de ta communauté qui prie pour toi, Allah le bénira en retour dix fois, et que, toute personne qui te salue, Allah la saluera dix fois ? » [Ahmad]. Il aura aussi le salut de la part du Prophète (paix et salut sur lui). Ainsi, Al Qâdi ‘Abdullah Al Tamimi rapporte que le Prophète (paix et salut sur lui) a dit : « Chaque fois qu’un homme invoque la paix sur moi et me salue, Dieu fait revenir mon âme afin que je réponde à son salut » [Abou Dawoud, Ahmad, auth. Al Nawawi].

D’autre part, la prière sur le Messager d’Allah permettra au croyant d’obtenir l’expiation de dix péchés et il lui sera inscrit dix récompenses. En effet, Anas rapporte les propos du Prophète (paix et salut sur lui) : « Celui qui entend mon nom devra réciter la prière à mon intention ; il recevra alors dix bienfaits de la part d’Allah qui lui pardonnera dix de ses fautes et élèvera son grade de dix degrés. » [Ahmad, Nasa’i et Ibn Hibban]. Cette prière sera aussi l’occasion de soulager le croyant lors des contingences de la vie et de le faciliter dans ses affaires. Oubay Ibn Ka’b interrogea le Prophète (paix et salut sur lui) sur la part des prières qu’il devrait faire en sa faveur. Le Prophète (paix et salut sur lui) lui dit de faire comme bon lui semblait. Oubay proposa de lui réserver le quart de ses prières, puis la moitié, puis les deux tiers. À chaque fois l’Envoyé (paix et salut sur lui) lui répondait : « comme tu veux, plus tu en fais et mieux ce sera pour toi ». À la fin Oubay dit : « Alors je ne prierai que pour toi » et le Prophète (paix et salut sur lui) de lui dire : « tu obtiendras alors ce que tu désires et tes péchés seront pardonnés » [Al tirmidhi, Ahmad].

De plus, elle constitue un moyen de vivifier le cœur du musulman et de le maintenir dans le chemin de la rectitude tout au long de sa vie : plus le croyant multiplie cette prière, plus son amour grandit, et plus il est enclin à suivre les commandements de Dieu.

Enfin, la prière sur le Prophète (paix et salut sur lui) sera une lumière pour le croyant le jour de la Résurrection et lui permettra de raffermir ses pas au moment de la traversée du Sirat, mais elle lui permettra aussi de bénéficier de l’intercession du Prophète (paix et salut sur lui), comme l’explique ce hadith rapporté par Al Tirmidhi : « Ceux qui mériteront le plus mon intercession au Jour Dernier seront ceux qui auront prié sur moi le plus souvent. »

Le Prophète (paix et salut sur lui) a été envoyé comme miséricorde pour les mondes, il est le sceau de la prophétie, il incombe à tout musulman de lui rendre hommage et de rechercher la proximité du Prophète (paix et salut sur lui) ne serait-ce que par cette prière. Ibn Mas’oud rapporte que le Messager d’Allah a dit : « Les hommes qui me seront proches le Jour de la Résurrection sont ceux qui invoquent le plus la grâce sur moi ».


Rubrique: Fiqh