7:44 - Jeudi 28 octobre, 2021

- 21. Rabīʿ al-Awwal 1443

Ô Mes serviteurs qui avez commis des excès


قُلْ يَا عِبَادِيَ الَّذِينَ أَسْرَفُوا عَلَى أَنْفُسِهِمْ لَا تَقْنَطُوا مِنْ رَحْمَةِ اللَّهِ إِنَّ اللَّهَ يَغْفِرُ الذُّنُوبَ جَمِيعًا إِنَّهُ هُوَ الْغَفُورُ الرَّحِيمُ

Dis : « Ô Mes serviteurs qui avez commis des excès à votre propre détriment, ne désespérez pas de la miséricorde Divine. Allah pardonne tous les péchés. Il est le Pardonneur, le Très Miséricordieux » [Al Zoumar 39;53]

L’être humain ne cesse, tout au long de sa vie, d’être partagé entre le bien et le mal. Par sa nature il s’expose constamment aux erreurs qui, lorsqu’elles sont nombreuses et importantes, le plongent dans un sentiment de désespoir et de détresse. Ainsi, l’Islam nous recommande de vivre dans un juste milieu entre l’espoir de la miséricorde Divine et la crainte du châtiment. Trop d’espoir entrainerait un sentiment d’assurance et de sécurité contre le châtiment et inciterait, par conséquent, à dépasser les limites fixées. À l’inverse, un excès de crainte provoquerait chez l’individu un découragement et un désarroi qui le laisserait douter de la clémence Divine.

Le Prophète (paix et salut sur lui) nous affirme que l’erreur est humaine et que les meilleurs de ceux qui fautent sont ceux qui se repentent’ [Ibn Majah : Sahih]. De ce fait, ce noble verset nous invite à ne pas perdre espoir en la miséricorde du Très-Haut et encourage les pécheurs à revenir vers Allah, Le Miséricordieux (Al Rahim), Celui qui Pardonne les péchés de ceux qui s’en repentent et les abandonnent (Al Ghafour) : ‘Mais quiconque se repent après son tort et se réforme, Allah accepte son repentir. Car, Allah est, certes, Pardonneur et Miséricordieux’ [5;39]. Il est Celui qui dissimule les péchés dans ce bas monde, les pardonne et les efface dans l’au-delà (Al ‘Afouw).

Par ailleurs, par Sa bonté, Il interpelle ici toute personne qui aurait commis un excès en tant que ‘Ses serviteurs’ et non en tant que ‘fautifs’. Là où la créature finirait par se lasser, Lui, par Sa grandeur ne se lasse jamais d’accueillir le repentir dont la porte reste ouverte pour qui veut l’emprunter. Quelles que soient la nature et la quantité des péchés, Allah peut les pardonner sans que cela n’affecte en rien Sa royauté et personne d’autre que Lui ne possède ce pouvoir, comme nous l’indique la parole du Prophète (paix et salut sur lui) : Certes Allah, le Puissant et Majestueux tend Sa main dans la nuit pour accepter le repentir des malfaiteurs de la journée et tend la main dans la journée pour accepter le repentir des malfaiteurs de la nuit et se comportera ainsi jusqu’à ce que le soleil se lève au couchant’ (Mouslim).

Le verset nous indique également qu’il s’agit de tout péché sans exception (jami’a) et nous invite à ne pas se laisser abattre par l’ampleur de ses fautes car la miséricorde Divine embrasse toute chose.

Ainsi, quiconque se repent sincèrement, s’écarte des interdictions et s’humilie devant la grandeur d’Allah verra ses péchés pardonnés. Et tout être humain est appelé à demander pardon car le meilleur des hommes, le Prophète (paix et salut sur lui) lui-même, demandait plus de soixante-dix fois pardon au cours d’une journée [Al Boukhari].


Rubrique: Exégèse du Coran