6:05 - Jeudi 28 octobre, 2021

- 21. Rabīʿ al-Awwal 1443

Ne nous tiens pas rigueur pour nos omissions et nos erreurs.


رَبَّنَا لاَ تُؤَاخِذْنَا إِن نَّسِينَا أَوْ أَخْطَأْنَا

« Seigneur… Ne nous tiens pas rigueur de nos omissions et de nos erreurs ! »

Contexte :

Avant les deux derniers versets du chapitre Al Baqara, Dieu révéla : que vous exprimiez ce que vous ressentez ou que vous le dissimuliez, vous aurez à rendre compte à votre Seigneur [2;284],ce qui ne manqua pas d’inquiéter les Compagnons qui dirent au Prophète (paix et salut sur lui) que contrairement aux œuvres demandées jusqu’alors, comme la prière, le jeûne, et l’aumône, le fait de devoir rendre des comptes sur ce qui peut traverser l’esprit était au dessus de leurs capacités. Mais le Prophète (paix et salut sur lui) de leur répondre : dites plutôt nous avons entendu et nous obéissons. Pardonne-nous, Seigneur, car c’est vers Toi que sera le retour ! Puis Dieu révéla le verset qui suit : Le Prophète croit en ce qui lui a été révélé de la part de son Seigneur, ainsi que les croyants. Tous croient en Dieu, à Ses Anges, à Ses Écritures et à Ses Messagers, sans faire de distinction entre Ses Messagers, disant : nous avons entendu et nous avons obéi. Pardonne-nous, Seigneur, car c’est vers Toi que tout retourne ! [2;285]. Ainsi, Dieu abrogea le sens du verset et révéla qu’Il n’imposera rien à l’individu qui soit au dessus de ses capacités. Tout bien qu’il aura accompli jouera en sa faveur, et tout mal qu’il aura commis sera à son encontre. Seigneur ! Ne nous tiens pas rigueur de nos omissions et de nos erreurs ! [2;286]. Ce à quoi Dieu leur répondra : ‘Oui’ [Mouslim].

Ce que nous retenons :

1- D’après Abou Houraïra, concernant la mise en pratique d’une pensée, Dieu dit en s’adressant aux anges chargés de recenser nos actes : chaque fois que Mon serviteur a l’intention de faire une mauvaise action, n’inscrivez rien à moins qu’il mette son intention à exécution ; s’il l’exécute, inscrivez-lui une mauvaise action. Mais s’il a l’intention de faire une bonne action et qu’il ne l’a met pas à exécution, inscrivez-lui une bonne action et s’il l’exécute, inscrivez-lui dix bonnes actions. [Al Boukhari & Mouslim].

2- Dieu demandera des comptes sur la pensée d’une personne fermement déterminée à passer à l’acte : si deux musulmans croisent le fer, le tueur comme le tué iront en enfer. On demanda alors au Prophète (paix et salut sur lui) :cela se comprend pour le tueur, mais pourquoi est-ce le cas pour le tué ? Celui qui est tué avait le désir de tuer son adversaire… [Al Boukhari & Mouslim].

3- Dans un hadith unanimement reconnu authentique, le Prophète (paix et salut sur lui) rassura les musulmans quant aux mauvaises pensées qui pouvaient leur passer par la tête, les informant qu’Allah a pardonné aux membres de [sa] communauté leurs mauvaises pensées (furtives), tant que celles-ci ne sont pas mises à exécution.


Rubrique: Apprendre des invocations