7:43 - Jeudi 28 octobre, 2021

- 21. Rabīʿ al-Awwal 1443

Le premier sanctuaire


La première Maison qui a été édifiée pour les gens, c’est bien celle de Bakka (la Mecque) bénie et une bonne direction pour l’univers. Là sont des signes évidents, parmi lesquels l’endroit où Ibrahim s’est tenu debout. Quiconque y entre est en sécurité. C’est un devoir envers Allah pour les gens qui ont les moyens, d’aller faire le pèlerinage de la Maison. Et quiconque ne croit pas… Allah Se passe largement des mondes [3;96-97]

La Ka’ba est la première maison (Bayt) a avoir été bâtie – par les anges pour Adam selon un avis très répandu chez les gens de savoir – puis (reconstruite) par Ibrahim (Abraham), à La Mecque (Mekka) dont Bakka est l’un des noms. Elle fut dès lors consacrée exclusivement à l’adoration d’Allah (Bayt Allah). Allah a béni ce lieu, comme Il a béni des moments (nous l’avons fait descendre dans une nuit bénie [44;3]) ou encore des personnes (Et Il m’a rendu béni où que je sois [19;31]). Elle réunit chaque année, lors du pèlerinage, les musulmans venus de tout horizon et c’est en sa direction que partout dans le monde les musulmans se tournent, chaque jour, pour accomplir leurs prières, obligatoires ou surérogatoires et ce, depuis des siècles. C’est également autour d’elle que se font les tournées rituelles, acte d’adoration par excellence que personne ne peut prétendre effectuer autour d’un autre édifice que la Ka’ba. Ils s’y trouvent des signes évidents prouvant qu’elle a bien été construite par Ibrahim, le prophète et l’ami intime de Dieu. Parmi ces signes, la station d’Ibrahim, édifice sur lequel est restée pendant plusieurs siècles, y compris après l’avènement de l’Islam, l’empreinte de ses pieds, lorsqu’il est monté pour pouvoir poursuivre son œuvre alors que les murs avaient pris de la hauteur (la trace a disparu depuis). Comme l’a dit le Cheikh Salah Ibn ‘Awad : Le cœur d’Ibrahim s’est attendri devant la Puissance Divine, aussi Dieu a-t-Il rendu la pierre normalement si dure, tendre sous ses pieds. Le culte y est voué exclusivement au Très Haut qui a rendu ce lieu et tout ce qui l’entoure, sacré depuis la création des cieux et de la terre et ce jusqu’au Jour de la Résurrection [Al Boukhari & Mouslim]. Tout acte violent y est proscrit. Toute personne s’y rendant y est en sécurité. D’autre part, le Prophète (paix et salut sur lui) nous annonce que celui qui pénètre dans la Maison sacrée, entame une bonne action, quitte les pêchés, avant d’en sortir pardonné [Al Iraqi : hassan].

Le pèlerinage à la Mecque constitue une obligation pour tout musulman libre qui a atteint l’âge de la puberté, doué de raison et qui en a les capacités physiques et financières, au moins une fois dans sa vie. Ainsi, celui qui remplit ces conditions ne doit pas retarder son accomplissement comme l’indique la parole du Prophète (paix et salut sur lui), rapportée par l’imam Ahmad : Hâtez-vous de faire le pèlerinage, car aucun de vous ne sait ce qui l’attend dans la vie [hassan]. Il s’agit d’un pilier de notre religion et quiconque s’en détourne volontairement ne cause du tort qu’à lui-même et Allah n’a besoin de rien ni personne.


Rubrique: Exégèse du Coran