22:57 - Samedi 25 juin, 2022

- 25. Dhū al-Qaʿda 1443

Le Pacifique


LE PACIFIQUE« C’est Lui, Allah. Nulle divinité autre que Lui ; Le Souverain, L’infiniment Pur, La Source de Paix (Al Salam), Le Rassurant, Le Prédominant, Le Tout Puissant, L’Invincible, Le Superbe. Gloire à Allah ! Il transcende ce qu’ils Lui associent ». [59;23]

Le verset ci-dessus est le seul dans le Coran dans lequel apparaît le nom de Dieu Al Salam pour désigner Allah. Il suffit, cependant, pour avoir la certitude que ce nom est bien l’un des beaux noms de Dieu par lequel nous pouvons l’invoquer.

Le terme salam en arabe signifie la paix, la quiétude, la sérénité. La racine SLM se retrouve, avec le même sens, dans d’autres langues sémitiques, tel que l’hébreu, par exemple, avec le terme shalom. S’agissant du nom de Dieu, Al Salam, il signifie La Source de Paix, Le Pacificateur, Celui qui assure le salut. Al Salam est également Celui dont l’Essence est exempte de défauts, Ses attributs exempts d’imperfections, et Ses actes exempts de mal. Ibn Al Qayyim nous donne une très belle définition de ce nom : « Dieu le Très Haut est Celui qui donne au nom Salam tout son sens, car il est Le Seul qui est totalement exempt de défauts et d’imperfections, à quelque niveau que ce soit. Il représente la paix dans sa plus profonde signification. Les créatures n’en ont que des effets très imparfaits. Il incarne la paix. Dans son essence, aucune tare n’entache Sa perfection ; dans Ses attributs, aucune de Ses qualités ne s’amoindrit avec le temps ; et dans Ses actes, rien dans les cieux et sur la terre n’entame Sa justice et Sa sagesse (…) ».

Même si nous comprenons l’Islam, à juste titre, comme une soumission volontaire à Dieu, nous le vivons souvent comme une relation de soumission contrainte et restrictive induite uniquement par la peur et la crainte. Or le terme Islam dérive en arabe de la racine salam et renvoie donc aux notions de paix et d’harmonie. Aussi, il s’avère que le verbe aslama, signifie à la fois embrasser l’Islam et s’en remettre à Dieu. Le sens du mot Islam serait alors plutôt le fait de s’abandonner totalement à Dieu par amour et confiance absolue en acceptant d’observer ses commandements afin de se mettre en paix avec Dieu, avec nous même, avec l’univers, et le monde qui nous entoure.

La paix se définit comme étant un état de calme, de tranquillité et d’harmonie, ou une absence de perturbation, d’agitation et de conflit. Atteindre la paix et l’harmonie est l’objectif de toute personne douée de raison, et quel moyen plus efficace pour atteindre cet état de plénitude que de se rapprocher de Celui qui est à l’origine de la paix, qui en est la source, et qui est Lui-même la paix, Al Salam ?

Il existe plusieurs moyens de se rapprocher de Dieu, le plus efficace étant de s’en remettre à Sa révélation, le Coran. En effet, « par lui, Allah guide aux chemins du salut (salam) ceux qui cherchent Son agrément. Et Il les fait sortir des ténèbres à la lumière par Sa grâce. Et Il les guide vers un chemin droit ». [5;16]. Il apparaît ainsi que le meilleur moyen de vivre en harmonie et de trouver la paix intérieure est de suivre les exhortations de Dieu afin de se maintenir sur la bonne voie, « et que la paix soit sur quiconque suit le droit chemin ! » [20;47]. Un autre moyen mentionné dans le Coran pour accéder au bien-être intérieur est de multiplier l’évocation d’Allah car « certes, c’est par l’évocation d’Allah que les cœurs se tranquillisent » [13;28]

Nous devons cependant tenir compte du fait que nous vivons ici-bas en société et qu’il est donc nécessaire de penser de manière collective. Il est ainsi du devoir du croyant, en plus de rechercher la paix en soi-même, de participer au bien-être de la société et de fournir les efforts qui mènent à la concorde et au bien vivre ensemble. Les adorateurs d’Al Salam sont ceux qui agissent avec humilité et qui usent de tous leurs moyens pour répondre au mal par le bien, comme en atteste ce verset : « Les serviteurs du Tout Miséricordieux sont ceux qui marchent humblement sur terre, qui, lorsque les ignorants les provoquent, répondent : Paix » [25;63]. Le Prophète (paix et salut sur lui) nous informe par ailleurs que « le musulman est celui dont les gens sont préservés (salima) de sa langue et de sa main » [Al Boukhari & Mouslim]. Il nous informe également (paix et salut sur lui) sur le moyen de faire régner l’amour entre les musulmans : « Ne voulez-vous pas que je vous indique une chose qui, si vous l’accomplissez, vous permettra de vous aimer entre vous ? Répandez le salam entre vous ». [Mouslim], « Al Salam est l’un des beaux noms d’Allah, Il l’a déposé sur la Terre, répandez-le entre vous… » [Al Bazzar avec une très bonne chaîne de transmission].

Le croyant qui comprend le nom Al Salam et s’en imprègne ne pourra plus, dès lors, causer du tort à autrui et répandre la corruption et la violence, mais s’appliquera plutôt à être un vecteur de paix et de réconciliation.

Ceci étant, quel que soit le niveau de sérénité que l’on puisse atteindre, il ne sera jamais total et encore moins parfait. En effet, la paix ici-bas est éphémère et nécessite compromis, patience et sacrifices, tandis que celle que nous propose Dieu dans l’au-delà est parfaite, permanente et éternelle. C’est pour cela que l’objectif du croyant se trouve en réalité dans l’au-delà, et « Allah appelle à la demeure de la paix (Dar al Salam) et guide qui Il veut vers un droit chemin » [10;25]. Ceux-là sont ceux qui auront su préserver leur cœur de toute impureté et paraîtront apaisés devant leur Seigneur, « le jour où ni les biens, ni les enfants ne seront d’aucune utilité, sauf celui qui vient à Allah avec un cœur sain (salim) » [26;88-89]. Ceux-là auront mérité la paix et le bien-être éternel : « Certes, les pieux seront dans des jardins avec des sources. Entrez-y en paix (salam) et en sécurité. Et Nous aurons arraché toute rancune de leurs poitrines : et ils se sentiront frères, faisant face les uns aux autres sur des lits. Nulle fatigue ne les y touchera. Et on ne les en fera pas sortir ». [15;45-48]. Et « leur salutation au jour où ils Le rencontreront sera : Salam [paix], et Il leur a préparé une généreuse récompense » [33;44].


Rubrique: Connaitre Dieu