21:24 - Samedi 25 juin, 2022

- 25. Dhū al-Qaʿda 1443

L’amour en Dieu dans l’éducation prophétique


Allah le Très Haut dit : ceux qui l’entourent [le Prophète (paix et salut sur lui)] sont tenaces face aux négateurs, pleins de miséricorde les uns envers les autres… [48;29] ; Ceux qui, avant eux, se sont installés dans la contrée et dans la foi, qui aiment ceux qui émigrent vers eux, et ne ressentent dans leurs cœurs aucune envie pour ce que ceux-là ont reçu, et qui [les] préfèrent à eux-mêmes, même s’il y a pénurie chez eux [59;9]. À l’heure où beaucoup d’entre nous reviennent à l’Islam et redécouvrent ses enseignements, apprennent les règles (ahkam), dans le domaine du halal et du haram, dans la mémorisation et la récitation du Saint Coran, dans la langue arabe… toutes ces sciences bénies et nécessaires ; nous devons cependant garder en tête que tout ceci ne constitue au final que la face apparente de la religion, soit la moitié des préceptes et des principes de celle-ci. Aussi y a-t-il un autre aspect, tout aussi, voire plus important, de l’Islam – quand bien même échappe-t-il aux regards des gens -, qui est l’apprentissage et la mise en pratique des règles éthiques, morales et spirituelles de l’Islam… L’amour en Dieu et pour Dieu, en fait partie. Aimer pour Dieu est une preuve de l’Islam de la personne, quand la majorité des gens s’aiment au nom des passions partagées et autour de considérations vaines et viles. Aimer en Dieu, ce n’est pas s’aimer pour tel ou tel, fusse-t-il un savant avec lequel on est en droit de diverger, et s’apprécier ou se tourner le dos, en fonction de cette personne. Ceci étant entendu, le Prophète (paix et salut sur lui) a beaucoup développé ce sujet : il a mentionné les mérites de s’aimer en Dieu y incitant ses compagnons, indiquant les moyens d’y parvenir et la manière dont nous devons le manifester lorsque celui-ci se réalise ; ce que nous présentons brièvement à nos lecteurs.

Aimer pour Dieu, une condition nécessaire pour trouver une saveur dans sa foi. Le Prophète (paix et salut sur lui) a dit : Trois caractéristiques, celui qui les possède découvre grâce à elles la douceur de la foi : Que Dieu et Son Messager lui soient plus chers que tout le reste, quand il aime quelqu’un, qu’il ne l’aime que pour Dieu, qu’il lui répugne de retourner à la mécréance, après que Dieu l’en ait sauvé, comme il lui répugne de se voir jeter au feu’ [Al Boukhari & Mouslim].

Ceux qui s’aiment pour Dieu seront à l’abri de la canicule épouvantable au Jour de la Résurrection. Le Prophète (paix et salut sur lui) a dit : ‘Sept catégories de personnes seront ombragées par l’ombre de Dieu, le jour où il n’y aura d’ombre que la Sienne […] parmi elles seront : deux personnes qui se sont aimées en Dieu, se sont réunies en Lui et se sont séparées en Lui [Al Boukhari & Mouslim]. Dieu le Très-Haut dira ainsi au jour de la résurrection : ‘Où sont ceux qui se sont aimés en Mon Nom glorieux ? Aujourd’hui Je les ombrage de Mon ombre en ce jour où il n’y a d’autre ombre que la Mienne’ [Mouslim].

Ceux qui s’aiment pour Dieu seront, qui plus est, installés dans des loges éclairées et à l’abri, tandis que le reste de l’humanité vivra une épreuve terrible le Jour du Jugement, suscitant par-là même l’admiration des prophètes et des martyrs ! Dieu honoré et glorifié a dit : ‘Ceux qui s’aiment en Mon Nom glorieux auront des chaires de lumière que leur envieront les prophètes et les martyrs’. [Al Tirmidhi, hassan-sahih].

S’aimer en Dieu : une condition de réalisation de la foi et d’entrée au Paradis. Le Messager de Dieu (paix et salut sur lui) jure : ‘Par Celui qui tient mon âme dans Sa Main, vous n’entrerez au Paradis que lorsque vous croirez et vous ne croirez vraiment que lorsque vous vous aimerez. Voulez-vous que je vous indique ce qui fera que vous vous aimerez ? Donnez-vous le salam les uns aux autres’ [Mouslim]. C’est dire l’importance du salam ‘alaycoum, cette salutation islamique ordonnée par Allah, et que beaucoup d’entre nous négligent aujourd’hui par paresse ou par ignorance, en le substituant parfois à d’autres manières innovées de se saluer ! Si on vous fait une salutation, saluez d’une façon meilleure ; ou bien rendez-la (simplement). Certes, Dieu tient compte de tout [4;86].

Allah aime ceux qui s’aiment en Lui. Le Prophète (paix et salut sur lui) narre ainsi l’histoire d’un homme qui avait entrepris un voyage dans le but de rendre visite à l’un de ses frères. Dieu envoya sur son chemin un ange à l’apparence humaine pour l’interroger sur le motif de son voyage. Lorsque l’homme répondit que la seule chose qui le motivait était l’amour qu’il portait pour son frère en Dieu, l’ange lui dit alors : Dieu t’a effectivement aimé comme tu l’as aimé en Lui [Mouslim]. Le Prophète (paix et salut sur lui) dit également : Dieu le Très-Haut a dit : ‘Mon amour est acquis de droit à ceux qui s’aiment en Moi, qui se réunissent en Moi, se séparent en Moi et se font des cadeaux en Moi [Malik, sahih]. Nous voyons également dans ce beau hadith que le fait de s’offrir des cadeaux, si minimes soient-ils, aide à instaurer une relation fraternelle et de bons sentiments. Le Prophète (paix et salut sur lui) dit aussi : faites-vous donc des cadeaux, vous vous aimerez [Al Boukhari dans al adab al moufrad, Al Bayhaqi, Al Tabarani : hassan].

Informer autrui de l’amour qu’on lui porte, comme l’a fait et recommandé le Prophète (paix et salut sur lui) aide à instaurer cette relation saine et à adoucir les cœurs. Cela n’a rien de honteux et n’est en aucun cas un signe d’un manque de virilité comme pourraient le penser certains. Le Prophète (paix et salut sur lui) nous apprend : ‘Quand quelqu’un aime son frère, qu’il lui fasse part de son amour pour lui’ [Abou Dawoud & Al Tirmidhi : sahih]. Mou’adh rapporte que le Messager de Dieu (paix et salut sur lui) lui saisit une fois la main et lui dit : ‘O Mou’adh ! Par Dieu, je t’aime…. [Abou Dawoud & Al Nassaï : sahih]. Enfin, Anas nous relate qu’un homme était assis un jour auprès du Prophète (paix et salut sur lui) quand passa quelqu’un. L’homme dit : ‘O Messager de Dieu ! J’aime vraiment cet homme’. Le Prophète (paix et salut sur lui) lui dit : ‘L’en as-tu informé ?’ Il répondit : ‘Non’. Il lui dit : ‘Informe-le donc’. Il le rejoignit et lui dit : ‘Je t’aime en Dieu’. L’autre lui dit : ‘Puisse t’aimer Dieu en qui tu m’as aimé !’ [Abou Dawoud : sahih]. 


Rubrique: L'amour dans l'Islam