6:39 - Jeudi 28 octobre, 2021

- 21. Rabīʿ al-Awwal 1443

L’acceptation de l’oeuvre


رَبَّنَا تَقَبَّلْ مِنَّاإِنَّكَ أَنْتَ السَّمِيعُ الْعَلِيمُ

Seigneur ! Daigne accepter de nous cette œuvre ! Toi qui entends et qui sais tout !

 

Contexte :

Cette invocation, rapportée dans le Coran, a été prononcée par Abraham et Ismaël  après qu’ils aient achevé la construction de la Ka’ba.
Ce que nous retenons : 

1- Le fait de faire précéder une invocation par une bonne action augmente ses chances d’être exaucée. Les prophètes Abraham et Ismaël le savaient bien lorsqu’ils ont entrepris la construction de la Ka’ba, l’une des meilleures actions de l’histoire de l’humanité, maison que les croyants visitent tous les ans pour la réalisation du 5ème pilier de l’Islam.

2- Ce n’est qu’après avoir entamé sa construction, portant une à une les pierres de l’édifice, qu’ils invoquèrent leur Seigneur afin qu’Il agrée leur belle œuvre basée sur une intention pure, œuvre qui Lui était exclusivement vouée, dans une époque où régnait le polythéisme.

3- Ils reconnaissaient et démontraient ainsi que c’est Allah seul qui entend les prières et connaît les intentions.

4- Ils savaient de quelle manière s’adresser à leur Seigneur, comme il est d’ailleurs explicitement demandé au sein du Noble Coran : C’est à Allah qu’appartiennent les plus beaux noms ; invoquez-Le donc par ces noms [7;180] afin de se rapprocher de Lui par le biais de Ses noms et attributs. C’est là aussi un moyen, pour celui qui invoque, d’être exaucé.

5- II apparaît dans cette invocation, si courte mais si lourde de sens, que Dieu­­­ entend absolument tout sans exception. Il est aussi le Savant, de sorte que rien ne Lui échappe, pas même une pensée qui traverse l’esprit l’espace d’un instant.

Et Allah sait mieux.


Rubrique: Apprendre des invocations