6:31 - Jeudi 28 octobre, 2021

- 21. Rabīʿ al-Awwal 1443

Economiser l’eau


eauAllah Le Très Haut a fait de l’eau l’origine de la vie : ‘Puis, nous fîmes de l’eau toute chose vivante’ [21;30]. Tous les êtres vivants : hommes, animaux ou plantes sont dépendants de l’eau pour leur existence : Et tu vois, que lorsque la terre est vierge et que Nous y faisons descendre la pluie, elle frémit, se gonfle et fait pousser toutes sortes de splendides végétaux.’ [22;5] ou lorsqu’Allah Le Très Haut dit : ‘Et Nous faisons descendre du ciel une eau pure afin de redonner vie à une contrée aride et d’abreuver les multiples espèces animales et l’humanité que Nous avons créés’ [25;48-49].En plus de cette fonction vitale, l’eau remplit aussi un rôle socioreligieux, car elle sert aux ablutions précédant les prières et à purifier le corps, les vêtements et le lieu de prière afin que l’homme puisse « aller à la rencontre » de son Seigneur en étant propre et pur.  Allah Le Très Haut dit : ‘Puis, du ciel, Il fit descendre une pluie afin de vous purifier.’ [8;11]

Préserver cette ressource est absolument essentiel à la perpétuation de la vie sous toutes ses formes. Le gaspillage en général et celui de l’eau en particulier est interdit. Cette interdiction s’applique autant à l’utilisation privée qu’à l’utilisation publique, que l’eau soit une ressource rare ou abondante. En effet, d’après Abdallah ibn Amr, le Prophète (paix et salut sur lui) passa près de Saad qui faisait ses ablutions. Il lui dit : ‘Pourquoi ce gaspillage ? Peut-il y avoir gaspillage dans les ablutions ? demanda Saad.Oui, quand bien même tu serais au bord d’un fleuve’ [Ahmad & Ibn Majah]. Ce hadith a été déclaré authentique par Ahmed Chakir, et Al Albani qui avait d’abord estimé que sa chaîne de transmetteur était faible, l’a par la suite reconnue comme ‘bonne’, dans sa Silsila Al Sahiha (3292). Quoi qu’il en soit le sens est confirmé par le Coran qui stipule : et ne gaspille pas, les gaspilleurs sont les frères des démons [17;26-27], ne gaspillez point car Il n’aime pas les gaspilleurs [6;141]. Dans son commentaire du Sahih Mouslim, l’Imam Al Nawawi écrit par ailleurs que ‘les oulémas sont unanimes quant au fait que le gaspillage de l’eau dans les ablutions est interdit, seraient-elles effectuées au bord de la mer’.

Il est clair qu’aujourd’hui, avec la croissance de la population mondiale et le réchauffement climatique, la préservation et la bonne gestion de l’eau deviennent un enjeu majeur pour notre planète. Cette ressource, qu’est l’eau potable, risque fort de voir son prix augmenter, et pourrait même devenir, selon certains, prétexte à des conflits.

L’Islam, à travers son Prophète (paix et salut sur lui), nous montre la voie pour préserver cette ressource et nous préserver des conséquences de sa rareté. Le Prophète (paix et salut sur lui) avait l’habitude de faire ses ablutions avec un moud [Mouslim] soit 75cl tout au plus. Nous devrions essayer de nous en tenir à cette quantité d’eau, sans pour autant dégrader la qualité de nos ablutions, afin de respecter la Sounnah prophétique. Quant à l’utilisation de l’eau dans nos tâches quotidiennes (vaisselle, douches ou bains à répétition, lavages de voitures, etc…), elle respecte les mêmes précautions que pour les ablutions : n’utiliser que ce qui est nécessaire, sans exagération. Limiter sa consommation d’eau quotidienne permet donc – en plus de réduire sa facture – de participer activement de façon citoyenne et islamique à la préservation de notre planète !


Rubrique: La bienfaisance en Islam