7:43 - Jeudi 28 octobre, 2021

- 21. Rabīʿ al-Awwal 1443

De la résurrection


Il y a un signe pour eux dans la terre aride que Nous ramenons à la vie. Nous en faisons sortir des grains dont ils se nourrissent ; Nous y avons placé des jardins de palmiers et de vignes, et Nous y avons fait jaillir des sources ; afin qu’ils puissent manger de ses fruits, qui ne sont pas l’œuvre de leurs mains. [36;33-35]

Les signes dans la création sont nombreux pour quiconque y prête attention et observe l’harmonie parfaite avec laquelle le monde est régi : Il y a sur terre des preuves pour ceux qui croient avec certitude ainsi qu’en vous-mêmes. N’observez-vous donc pas ? [51;20-21]. Les doutes ne cessent cependant de traverser l’esprit humain limité par sa propre expérience. L’une des questions récurrentes qu’il se pose est : quand nous mourrons et serons poussière et ossements, serons-nous ressuscités ? [56;47]. Le Coran y répond en disant : Ne voient-ils pas que Dieu qui a créé les cieux et la terre sans éprouver la moindre fatigue, est capable de redonner la vie aux morts ? Mais si. Son pouvoir est absolu [46;33].

Il suffit de méditer Ses signes pour percevoir Sa grandeur et Sa puissance. Le Coran bouscule nos esprits, nous oblige à la réflexion et à dépasser notre propre expérience humaine à travers cette analogie de la terre morte : Tu vois la terre asséchée que nous arrosons de pluie, et voici qu’elle remue, se gonfle, et fait pousser toutes sortes de splendides couples de végétaux, puis pour conclure : Il en est ainsi parce que Dieu est Vérité; et c’est Lui qui rend la vie aux morts ; et qu’Il est Tout Puissant [22;5-6].

Qui plus est aujourd’hui, à l’heure de la science, nous savons que nos corps et nos formes sont la traduction d’un « programme » stocké dans l’ADN. Des expériences scientifiques ont même permis la reproduction (clonage) d’animaux. Or cela n’était pas imaginable, il y a seulement quelques décennies. Comment peut-on douter du pouvoir de Dieu de redonner vie aux créatures et de leur rendre leur âme ! Et c’est Lui qui réalise la première création puis la refait ; et cela Lui est plus facile. Il a la transcendance absolue dans les cieux et sur la terre. C’est Lui le Tout Puissant, le Sage [30;27].

Enfin, ce verset nous rappelle que dans cette même terre nous trouvons un intérêt puisque c’est d’elle que nous nous nourrissons. Après l’avoir fait revivre Allah l’embellit pour le plaisir de nos sens et en fait une source de subsistance pour nous en y faisant pousser toute sorte de fruits, qui ne sont pas l’œuvre de nos mains*. En effet, si l’homme est appelé à travailler et à produire, ce qu’il récolte provient essentiellement de la miséricorde Divine : Voyez-vous donc ce que vous labourez ? Est-ce vous ou plutôt Nous qui le faisons pousser ? [56;63-64]. 

* Une autre traduction possible du verset : et du travail de leurs mains.


Rubrique: Exégèse du Coran