12:20 - Mardi 12 novembre, 2019

- 14. Rabīʿ al-Awwal 1441

De l’éthique de l’étudiant


Nous avons évoqué dernièrement les qualités et l’éthique que devrait avoir l’enseignant de Coran. Nous allons désormais nous arrêter sur le comportement que devrait observer celui qui apprend la Parole du Très Haut.

Soigner son cœur. Le Prophète (paix et salut sur lui) dit que lorsque le cœur est sain, alors le reste des membres du corps (et donc les œuvres qu’ils produiront) seront sains [Al Boukhari]. Le cœur doit impérativement se purifier pour recevoir la science. Un cœur malade d’hypocrisie, de jalousie, d’orgueil, et autres vices peut recevoir la science mais ne saura en tirer profit. Celle-ci ne produira alors jamais de bons fruits, bien au contraire. Or beaucoup d’étudiants soignent leur apparence en négligeant de soigner leur cœur. Ils s’égareront alors et égareront autrui.

Éviter de perdre son temps dans les futilités. Allah Exalté ne nous interdit aucunement de nous divertir, mais réprouve l’excès en la matière pour nous orienter à une vie d’efforts et de sérieux : et quand ils entendent des futilités, ils s’en détournent et disent : A nous nos actions, et à vous les vôtres. Paix sur vous. Nous ne recherchons pas les ignorants [28;55].

Choisir les bons encadrants. La science religieuse est transmise, de génération en génération, depuis la Révélation, par des personnes qui ont consacré à cela toute ou partie de leur vie. Ainsi, comme l’a dit Ibn Sirine : cette science est une religion, vérifiez (bien) auprès de qui vous la prenez. En ces temps où le savoir religieux est à portée de main, tandis que l’ignorance et la confusion sont répandues, il est important d’appeler chacun à la clairvoyance : Demandez aux gens du savoir si vous ne savez pas [16;43].

Consentir à des sacrifices. Se lever tôt, se coucher tard, renoncer à certains plaisirs de la vie, dépenser de ses économies pour acheter des livres et voyager, à l’instar des grands imams, sont autant d’efforts auxquels devra consentir l’étudiant.

Suivre les conseils de ses enseignantsen matière de méthode d’apprentissage et de révision naturellement, mais aussi lorsqu’ils sont aptes à le faire, en matière de mode de vie et d’organisation de son temps personnel.

Se présenter dans les meilleures dispositions en étant ponctuel, habillé correctement, équipé de son matériel.

Étudier tant qu’on est jeuneavant d’être pris par les responsabilités. Omar disait : Etudiez avant d’être pris par les responsabilités. Cependant, il n’est jamais trop tard, nous avons déjà vu l’exemple de Moussa et d’Al Khidr.

Considérer le savoir comme un bienfait Divin. L’étudiant ne doit pas envier la progression plus rapide de ses camarades ou leur meilleure maitrise de la récitation. Ceci participe de la corruption du cœur. C’est pourquoi nous devons rester humbles lors de l’acquisition de la science car personne ne fait preuve d’humilité sans qu’Allah ne l’élève comme l’a rapporté le Prophète (paix et salut sur lui) [Mouslim].

Ainsi, en respectant ces qualités morales, nous pourrons espérer acquérir cette noble science qu’est le Coran et en faire bon usage par la volonté d’Allah.


Rubrique: Al Tibyan