8:00 - Jeudi 28 octobre, 2021

- 21. Rabīʿ al-Awwal 1443

Bien comprendre la Sounnah


Allah le Très Haut dit : En effet, vous avez dans le Messager de Dieu un excellent modèle [à suivre], pour quiconque espère en Dieu et au Jour dernier et invoque Dieu fréquemment [33;21], Prenez ce que le Messager vous donne ; et ce qu’il vous interdit, abstenez-vous en ; et craignez Dieu car Dieu est dur en punition [59;7]. À travers ces versets – et d’autres -, Dieu nous rappelle l’obligation de suivre et de nous conformer strictement au modèle prophétique que constitue la Sounnah. La Sounnah ou Tradition prophétique recense l’ensemble des faits et gestes de l’Envoyé de Dieu (paix et salut sur lui), ainsi que ses approbations silencieuses. Chaque évènement relatif au Prophète (paix et salut sur lui) et rapporté par ses compagnons constitue un hadith. Dès les premiers temps de l’Islam, de grands savants, de vrais imams, qui ont consacré leur vie à l’étude et à la transmission, se sont évertués à recenser, filtrer, analyser, authentifier, commenter et interpréter les hadiths du Messager (paix et salut sur lui) réalisant ainsi la parole Divine : C’est Nous certes qui avons fait descendre le Rappel, et c’est Nous qui le préserverons [15;9]. Le Rappel évoqué dans ce verset désigne ensemble le Coran et la Sounnah, les deux sources intarissables, complémentaires, indissociables qui viennent abreuver l’ensemble des sciences islamiques : croyance, éthique, pratique, relations interpersonnelles etc. Dieu a voulu que ces deux sources demeurent pures à tout jamais : Le faux ne l’atteint d’aucune part : c’est une révélation émanant d’un Sage, Digne de louange [41;42]. Nous invitons nos lecteurs à relire nos articles sur les références du musulman (édité en Déc. 2007) et sur l’histoire du hadith (Déc. 2008, Jan. 2009) en ligne sur le site du journal pour plus d’éléments sur le sujet.

Tout ceci rappelé, nous souhaitons cette année, poursuivre l’entreprise entamée dans notre article La Sounnah : la fin et les moyens (Sept. 2010). Celui-ci mettait en lumière le fait que le hadith peut nous fixer un objectif invariable, en nous proposant un moyen, qui pourra tantôt être lui aussi invariable, mais qui pourra tantôt varier avec l’époque, le lieu, les moyens etc. Nous avions alors pris l’exemple du siwak, ce petit bâton qui servait de brosse à dents naturelle à l’époque du Prophète (paix et salut sur lui) et dont nombre de hadiths nous vantent les mérites. Nous avions rapporté l’avis de l’Imam Al Nawawi qui considère que quel que soit l’instrument qu’on utilise pour se nettoyer la bouche, on accomplit bien la Sounnah, car l’objectif est bien ici, le fait de préserver l’hygiène buccale, et pas l’utilisation du bâtonnet lui-même. Nous avions pris dans un second temps, l’exemple de la détermination du début des mois lunaires, et rapporté les avis autorisant ou encourageant même l’usage des sciences exactes et modernes à cette fin. Cela remonte à quatre ans. Le débat sur le sujet fait maintenant rage chaque année depuis 2013 à l’approche du mois de Ramadan, et permet à certains de se présenter comme les « défenseurs de la Sounnah » et dénonçant leurs opposants comme étant « les ennemis de la Sounnah »… Il y aurait beaucoup à dire, sur ce sujet, mais nous préférons laisser chacun à ses responsabilités, et Dieu suffit à tenir les comptes.

Quoi qu’il en soit, il apparait évident que la bonne compréhension de la Sounnah est devenue 15 siècles après la fin de la mission prophétique un enjeu majeur pour une approche correcte de l’Islam, pour panser les plaies de notre communauté et tenter de lui faire reprendre la place qui lui revient. L’objectif de notre rubrique sera, incha Allah, de présenter à nos lecteurs des hadiths précis, à partir desquels nous déduirons des règles pour une bonne interprétation et une saine compréhension, ceci dans le but de vivre et de pratiquer la Sounnah comme il se doit dans l’époque et le contexte qui sont les nôtres. Quel est le rapport entre le Coran et la Sounnah ? Comment s’assurer de l’authenticité d’un hadith et du sens des termes qu’il emploie ? Comment arriver à cerner un sujet en réunissant les hadiths portant sur un même thème ? Comment arbitrer entre des textes présentant une contradiction réelle ou supposée ? Comment savoir si une prescription est liée à un contexte particulier ou bien si elle a une portée générale ? Quand le hadith a-t-il valeur de prescription et quand concerne-t-il uniquement le Prophète (paix et salut sur lui) ?

C’est à toutes ces questions et d’autres que nous tenterons de répondre cette année dans cette nouvelle rubrique incha Allah.


Rubrique: Bien comprendre la Sounnah