8:17 - Dimanche 26 mai, 2019

- 21. Ramaḍān 1440

Tu seras réuni avec ceux que tu as aimé !


Anas a dit : Après notre conversion à l’Islam, jamais une chose ne nous a autant réjouis que la parole du prophète (paix et salut sur lui) : Tu seras réuni avec ceux que tu as aimé [Al Boukhari].

Sais-tu pourquoi cher(e) lecteur(trice) les Compagnons  se sont réjouis de cette parole ? Ils se sont réjouis de cette nouvelle parce qu’ils venaient d’apprendre que par la sincérité  dans l’amour pour Allah et pour Son envoyé (paix et salut sur lui), le serviteur peut atteindre un degré de mérite qu’il est rare d’atteindre par les œuvres.

Ibn Al Qayyim a dit :  » L’amour est le degré de mérite pour lequel se concurrencent ceux qui le convoitent ; l’objectif auquel aspirent ceux qui effectuent des œuvres pies, le drapeau que les concurrents s’efforcent d’atteindre, la vertu pour laquelle les fervents se livrent corps et âme. Grâce à son odeur agréable, les adorateurs se sont régalés, il est la nourriture des cœurs, l’aliment des âmes, la fraicheur des yeux, le souffle vital – au point que celui qui en est privé compte déjà parmi les morts -, la lumière – au point que celui qui en est dépourvu est plongé dans des océans de ténèbres -, le remède qui, absent du cœur, le condamne à toutes sortes de maladies, le plaisir qui, absent, transforme la vie en soucis et souffrances. Par Allah, ceux qui s’en parent ont acquis l’honneur de ce bas-monde et de l’au-delà, car ils profitent de la présence de leur Bien-aimé auprès d’eux. Depuis qu’Allah a déterminé la destinée des créatures en vertu de Sa Volonté et de Sa Sagesse efficiente, Il a décrété que l’homme sera réuni avec celui qu’Il aime. Combien est parfait ce bienfait dont jouissent ceux qui aiment Allah ! Par Allah, ceux-là ont devancé ceux qui œuvrent avec énergie tout en dormant tranquillement sur leurs lits et ont dépassé la caravane de plusieurs étapes tout en restant debout !  »

Cela ne signifie certainement pas que l’amour est dissocié de l’acte ou que l’aimant peut se passer de l’obéissance de son Bien-Aimé. Comme l’œuvre qui s’accomplit sans amour est une œuvre sans âme, de même prétendre aimer sans agir est un amour qui n’est pas sincère, bien plus, une foi sans amour ni acte est une foi fictive…

Extrait du sentier des itinérants


Rubrique: Le sentier des itinérants