0:17 - Mardi 21 septembre, 2021

- 12. Safar 1443

Allah, Al Malik


De tout temps, l’homme n’a eu de cesse de rechercher Dieu par l’observation, la réflexion et l’expérience. Mais nous avons vu que dans cette recherche la raison humaine se heurte à ses propres limites, et ne peut accéder à la vraie connaissance de Dieu que par le biais de la Révélation, qu’Allah a voulu claire et dans un langage compréhensible pour ceux qui réfléchissent.

C’est ainsi que Dieu, parmi Ses nombreux Noms et Attributs par lesquels Il s’est fait connaître, s’est nommé Al Malik, le Souverain absolu.

Le mot malik en arabe est dérivé de la racine malaka qui, pour nous, signifie posséder une chose et en disposer librement. À l’endroit d’Allah, Al Malik est le Souverain, dont le Royaume n’a pas de limite, qui possède et dispose de toute chose de façon absolue et permanente, ‘À Lui appartient la souveraineté des cieux et de la terre. Et c’est vers Allah que tout est ramené.’ [57;5].

Contrairement à la propriété humaine qui n’est en réalité qu’une jouissance éphémère et fragile, la propriété du Vrai Souverain, Al Malik Al Haqq, ne peut pas être disputée ni héritée, ‘Et dis : Louange à Allah qui ne S’est jamais attribué d’enfant, qui n’a point d’associé en la royauté’ [17;111]. Dieu possède donc la Royauté (al moulk) ici-bas comme dans l’au-delà et absolument tout est soumis à Sa volonté et à Son ordre depuis toujours et pour toujours, ‘Louange à Allah, Seigneur de l’univers. Le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux, Maître du Jour de la rétribution.’[1;1-3] ‘Le jour où ils comparaîtront sans que rien en eux ne soit caché à Allah. A qui appartient la royauté, ce jour ? À Allah, l’Unique, le Dominateur’ [40;16].

Dans la terminologie que nous connaissons, le roi est la personne, légitime ou non, qui dirige son royaume et vit au dépend de ses sujets, dans la crainte de se voir destitué, et dont le pouvoir le pousse souvent à l’injustice et à l’excès. La royauté de Dieu est tout autre et il faut l’appréhender à travers Ses autres Noms qui nous permettent de comprendre qu’Allah est le Souverain Unique, Miséricordieux, Sage, Juste, Généreux, etc. Ainsi, même si Dieu nous commande de l’adorer, Il se passe tout à fait de notre adoration qui n’augmente ni ne diminue en rien Son Royaume. Il n’a besoin de rien et se suffit à Lui-même, alors que toute la création à besoin de Lui pour se maintenir et rien ne peut exister sans Sa volonté. Ô hommes, vous êtes indigents devant Dieu. Dieu est le seul qui se suffit à Lui-même et Il est Le Digne de louange. [35;15]Quand Il veut une chose, Il ordonne qu’elle soit, et elle est. Louange donc, à Celui qui détient en Sa main la royauté sur toute chose ! Et c’est vers Lui que vous serez ramenés.’ [36;82-83]

Celui qui veut se soustraire à la souveraineté de Dieu ne fait qu’entrer dans une rébellion inutile pour devenir l’esclave de ses propres passions, motivé par l’orgueil et l’ignorance. Au contraire, celui qui comprend et accepte la souveraineté d’Al Malik se libère des intermédiaires et ne s’en remet exclusivement qu’à Dieu dont dépendent les causes. C’est pour cela que le Prophète (paix et salut sur lui) adresse ce conseil aux croyants : ‘Si tu demandes, demandes à Allah et si tu implores assistance, fais-le par Allah’ [Ahmad; Al Tirmidhi : sahih]. On trouve également cette exhortation dans le Coran : ‘Et votre Seigneur a dit : Invoquez moi je vous exaucerai. Certes ceux qui s’enorgueillissent vis-à-vis de mon adoration entreront bientôt en enfer humiliés’ [40;60]. Allah déclenchera ensuite les causes et répondra à la demande de Son serviteur par le biais de Ses créatures.

La souveraineté et l’autorité appartenant totalement à Allah, il est évident que c’est Lui qui les attribue à qui Il veut parmi Ses créatures, ‘Dis : Ô Allah, Maître de l’autorité absolue (Malik Al Moulk). Tu donnes l’autorité à qui Tu veux, et Tu arraches l’autorité à qui Tu veux ; et Tu honores qui Tu veux, et Tu abaisses qui Tu veux. Tout le bien est en Ta main et Tu es Omnipotent.’ [3;26]. Il appartient alors à celui que Dieu honore en lui accordant du pouvoir et de l’autorité sur Terre de recevoir ce don avec gratitude et reconnaissance en appliquant, toute proportion gardée, le modèle Divin dans la gestion et l’administration de ses affaires, à savoir justice, équité, générosité, sagesse, désintéressement, etc. Il ne convient pas au croyant à qui Dieu a accordé des responsabilités d’abuser de son autorité pour satisfaire ses intérêts personnels.

Une fois que la souveraineté et l’autorité absolue de Dieu ne font plus de doute dans le cœur et l’esprit du croyant, l’adoration devient chose aisée et naturelle. Nous devons dès lors rechercher à devenir des sujets sincères et loyaux envers notre Seigneur et Roi, Al Malik, en méditant sur la façon de le satisfaire au mieux. Or, on peut lire dans le Coran, ‘Béni soit celui dans la main de qui est la royauté, et qui est Omnipotent. Celui qui a créé la mort et la vie afin de vous éprouver (et de savoir) qui de vous accomplit les meilleures actions, et c’est Lui le Puissant, le Pardonneur’ |67;1-2]. Il y a clairement ici l’idée de l’action qui implique que pour plaire à Dieu, et s’élever auprès du Détenteur du Royaume, il est nécessaire de pratiquer de bonnes œuvres et de ne pas rester passif. On remarque, par ailleurs, que Dieu exige les meilleures actions et non pas les plus nombreuses, favorisant ainsi la qualité à la quantité. Il est alors préférable de concentrer ses efforts sur la sincérité et la conformité de nos œuvres, même peu nombreuses, plutôt que de multiplier les actions vides de sens. Ceci bien sûr dans la limite de ce qu’il nous est possible de supporter car ‘Allah n’impose à aucune âme une charge au-delà de sa capacité’ [2;286]


Rubrique: Connaitre Dieu