1:30 - Mardi 21 septembre, 2021

- 12. Safar 1443

Al Wahid, Al Ahad


‘Dis : Il est Allah, Unique. Allah, le Refuge Suprême. Il n’a pas engendré, et n’a pas été engendré. Et nul n’est égal à Lui’ [112;1-4]. Joseph dit à ses deux compagnons : Ô mes deux compagnons de prison ! Qui est le meilleur ? des souverains éparpillés ou Dieu, l’Unique, le Dominateur suprême ? Vous n’adorez, en dehors de Lui, que des noms que vous avez inventés, vous et vos ancêtres, et à l’appui desquels Dieu n’a fait descendre aucune preuve. Le pouvoir n’appartient qu’à Dieu. Il vous a commandé de n’adorer que Lui. Telle est la religion droite ; mais la plupart des gens ne savent pas [12;39-40].

La significatioalwahidn

À l’endroit d’Allah, les Noms Al Wahid et Al Ahad, signifient qu’Il est Celui qui n’a pas d’égal, ni semblable, ni contraire. Il est Un, indivisible et ne peut être concerné ni par l’augmentation, ni par la diminution. Il est le Premier duquel tout découle, sans pour autant être une partie de ce tout. Il est le Dernier, qui demeurera Seul lorsqu’Il aura fait tout disparaître, avant la résurrection. Il est Unique du fait qu’Il soit le seul Être véritable. Tout ce qui existe en dehors de Lui étant créé, n’existe que par Lui et n’a pas d’existence propre, indépendante de Sa volonté. Il est Celui dont toute chose a besoin, alors que Lui se passe de toute chose.

Le symbole du tawhid

Parmi les noms d’Allah, Al Wahid et Al Ahad ont une importance toute particulière car ils sont le symbole du tawhid, qui est la base de la croyance, et le pilier sur lequel tout repose. Les savants sont d’ailleurs tous d’accord sur le fait que l’entrée en Islam n’est valide qu’après avoir attesté qu’il n’y a de divinité autre qu’Allah en prononçant la formule consacrée : La ilaha illa Allah. La proclamation de l’unicité de Dieu se fait ici par la négation de toute divinité adorée en dehors de Lui, l’Unique. En effet, la reconnaissance de l’existence d’Allah, Créateur et Administrateur de toute chose, n’est pas suffisante pour être qualifié de croyant, encore faut-il ne rien Lui associer ! Ainsi, dans la sourate Al Ikhlas, Dieu, tout de suite après qu’il se soit fait connaître en citant Son nom, ajoute : Lui, Allah, l’Unique. Il précise dans un autre verset le statut de ceux qui refusent son unicité : Sont certes impies ceux qui ont dit : ‘En vérité, Allah est le troisième de trois’, alors qu’il n’y a de Dieu, qu’un Dieu Unique ! [5;73]. Enfin, pour ceux à qui cette réalité ne suffit pas, Dieu dans Son infinie miséricorde explique la raison pour laquelle il est insensé de vouer un culte à autre que Lui : Il dit : Adorez-vous donc, en dehors d’Allah, ce qui ne saurait en rien vous être utile ni vous nuire non plus [21;66], ceux que vous invoquez en dehors d’Allah sont des serviteurs comme vous [7;194], tandis que Dieu, Al Wahid, est Seul au-dessus de ce que vous lui associez, Il est le Seul qui exauce les prières.

Les enseignements tirés de ces Noms

1- Rien n’y personne ne ressemble à Dieu, que ce soit dans sa nature, ses attributs, ou ses actes : Créateur des cieux et de la terre. Il vous a donné des épouses [issues] de vous-même et des bestiaux par couples ; par ce moyen Il vous multiplie. Il n’y a rien qui Lui ressemble ; et c’est Lui l’Audient, le Clairvoyant [42;11].

2 – Nul autre que Lui ne mérite d’être adoré. Dieu dit : Y a-t-il donc une divinité avec Dieu ? c’est-à-dire méritant l’adoration [27;61-62-63-64]. Et, c’est là la base du message de l’ensemble des prophètes : Nous envoyâmes Noé vers son peuple. Il dit : Ô mon peuple, adorez Dieu. Vous n’avez pas d’autre divinité en dehors de Lui. Ne [Le] craignez-vous pas ? [23;23] ; Et Nous n’avons envoyé avant toi (Mohammad) aucun Messager à qui Nous n’ayons révélé : Point de divinité en dehors de Moi. Adorez-Moi donc [21;25]. Lorsque le Prophète (paix et salut sur lui) envoya Mou’adh au Yémen, il lui dit : La première chose à laquelle tu devras appeler les gens, est de reconnaître l’Unicité Divine [Al Boukhari].

3 – On ne doit donc vouer aucun acte d’adoration – prière, invocation, jeûne… – à autre qu’Allah : Dis : En vérité, ma Prière, mes actes de dévotion, ma vie et ma mort appartiennent à Dieu, Seigneur de l’Univers. A Lui nul associé ! Et voilà ce qu’il m’a été ordonné, et je suis le premier à me soumettre[6;162-163].

4 – Remettre en cause l’Unicité de Dieu est insultant à l’endroit de notre Créateur. Dieu dit : Le fils d’Adam (…) m’a insulté, et il n’avait pas le droit de faire cela (…) il m’attribue une descendance tandis que Je suis l’Unique, Eternel, qui n’a ni parent ni enfant, et à Qui rien ne ressemble [Al Boukhari].

5 – Il y a un grand mérite à affirmer l’Unicité de Dieu. L’Envoyé de Dieu (paix et salut sur lui) dit : Quiconque dit cent fois dans une journée : « Nulle divinité que Dieu, Seul sans associé, à Lui le pouvoir, à Lui la louange, et Il est tout-puissant » ; aura un mérite similaire à celui qui aura affranchi dix personnes, se verra inscrire cent bonnes actions, effacer cent péchés, et sera préservé de l’influence du diable la journée entière. Nul ne pourra agir mieux que lui en ce jour, à moins d’avoir fait de même ou plus [Al Boukhari & Mouslim].

6 – La récitation de la sourate al ikhlas qui confirme ces deux Noms équivaut à celle du tiers du Coran [Al Boukhari & Mouslim].

Mettre en pratique ces Noms

Ainsi, la relation que le serviteur entretient avec son Seigneur se doit d’être unique. Celui qui prend pleinement conscience de l’Unicité de Dieu s’évertuera dès lors à rechercher les moyens de Sa satisfaction dans toute chose, tout en se préservant de céder à ses passions, et à tout ce qui pourrait le détourner de Lui. C’est alors que nous pourrons entièrement nous en remettre à Lui, et Lui vouer un amour ardent, sincère et exclusif.

Nous répétons que pour être cohérente, l’adoration ne doit pas se faire par imitation et suivisme mais par conviction. Or, cette conviction ne peut être acquise que par la connaissance de Celui que l’on adore, et cela commence par la connaissance de Son unicité tout de suite après avoir reconnu Son existence.

Paradoxalement, cette singularité qui caractérise Allah, l’Unique, rend tout à fait inaccessible Sa connaissance parfaite, ce qui justifie d’autant plus que l’on se fasse humble devant Lui. En effet, bien qu’Il se soit décrit à Ses créatures, les secrets de Son essence restent hors de notre portée tellement cela dépasse l’entendement. On attribue d’ailleurs à Abou Bakr cette parole sur l’unicité de Dieu : Gloire à Celui qui n’a établi pour Ses créatures d’autre voie à Sa connaissance que l’impuissance à Le connaître (parfaitement). Nous conclurons par cette parole éloquente de l’imam Al Shibli sur Al Wahid : L’Unique est Celui qui te suffit par rapport au tout, alors que le tout ne te suffit pas par rapport à l’Unique !


Rubrique: Connaitre Dieu