12:19 - Mardi 12 novembre, 2019

- 14. Rabīʿ al-Awwal 1441

Aie confiance en Dieu


Allah Le Très-Haut dit : Il se peut que vous détestiez quelque chose alors que c’est un bien pour vous. Et il se peut que vous aimiez quelque chose qui vous soit néfaste. C’est Allah qui sait, et vous ne savez pas [2;216]. Ibn Al Qayyim nous explique que ‘dans ce verset se trouvent des sagesses, des secrets et de nombreux intérêts pour le serviteur. En effet, si ce dernier sait qu’une chose détestable peut engendrer un bien, et qu’une chose aimée peut engendrer un mal, il saura qu’il n’est pas à l’abri d’un dommage qu’engendrerait un événement heureux, de même qu’il ne désespèrera pas  de voir un événement heureux résulter d’une situation dommageable, étant donné qu’il ignore la tournure que peuvent prendre les événements. En effet, Allah Le Très-Haut connaît l’issue de toutes les situations, tandis que le serviteur les ignore, ce qui implique les éléments suivants :

1- l’obéissance à Allah Le Très-Haut. Ibn Al Qayyim dit que ‘les conséquences de l’obéissance ne sont que bien, bonheur, plaisir et joie’. Tandis que ‘les conséquences du péché ne sont que douleurs, tristesse, maux et malheurs (…). La vision de l’ignorant se limite à l’apparence des choses ou à leur résultat immédiat sans s’attarder sur ce qu’elles produiront par la suite. Quant au sage avisé, il scrute constamment les conséquences des actes par dessus le voile trompeur des apparences’.

2- le fait de s’en remettre à Allah Le Très Haut exclusivement [Al tawwakoul]. Et c’est ce qu’implique le verset cité plus haut.

3- la consultation [al istikhara] c’est-à-dire demander l’avis d’Allah Le Très Haut pour chaque chose car Il est Le Plus Savant. D’ailleurs Djabir Ibn Abd Allah Al Soulami rapporte que le Messager d’Allah (paix et salut sur lui) apprenait à ses compagnons à consulter Allah en toute affaire  comme il leur apprenait une sourate du Coran (…). [Al Boukhari].

4- l’acceptation de sa destinée. En effet, Ibn Al Qayyim précise que ‘si le serviteur confie ses choix à son Seigneur et se satisfait de ce qu’Il choisit pour lui, Allah Le Très Haut lui donnera la force, la volonté et la patience de surmonter les épreuves qu’il traverse. Allah éloignera de lui les dangers qui guettent habituellement les choix personnels du serviteur’.

5- le fait de se satisfaire du choix d’Allah Le Très Haut. Ibn Al Qayyim ajoute en parlant du serviteur de Dieu : ‘S’il se satisfait du choix d’Allah pour lui, il méritera louange, reconnaissance et grâce divine lorsque Son décret l’atteindra. Si en revanche il ne s’en satisfait pas, il ne méritera alors que blâme et ne profitera guère de la grâce divine lorsque le décret d’Allah l’atteindra, car il s’est contenté de son propre choix. Lorsque le serviteur confie réellement ses choix à Allah et s’en satisfait, Il l’entourera de Sa grâce et de Sa douceur. La douceur d’Allah le protègera de tous les dangers et Sa grâce l’aidera à supporter le destin’.

Extrait des Méditations [al fawa’id] de l’imam Ibn Al Qayyim


Rubrique: Adoucir nos cœurs