6:21 - Jeudi 28 octobre, 2021

- 21. Rabīʿ al-Awwal 1443

Adam, le père de l’humanité


Après avoir crée les Cieux et la Terre, et définit l’ensemble des règles et mécanismes de l’Univers, sans éprouver la moindre fatigue, Allah annonça aux anges : ‘Je vais établir sur Terre un vicaire (Khalifa)’ [2;30]. Il créa alors le premier homme de l’Humanité, notre père Adam, à partir de poussière, sans père ni mère, et cela Lui fut aisé, ‘(…) Adam qu’Il créa de poussière, puis Il lui dit : ‘Sois !’, et il fut’ [3;59]. Il faut savoir qu’avant l’arrivée d’Adam, la Terre fut peuplée par les djinns qui y commirent crimes et turpitudes avant d’être chassés par les anges au milieu des mers en conséquence de leur mauvais comportement. Les anges qui ignoraient ce que leur Seigneur savait, furent donc surpris par cette annonce, et voulurent saisirent la sagesse de cette décision, ‘ils dirent : ‘Vas-Tu y placer quelqu’un qui y sèmera la corruption et fera couler le sang, quand nous sommes là à te sanctifier et à te glorifier ?’ Il dit : ‘En vérité, Je sais ce que vous ne savez pas !’ [2;30].

Allah façonna donc Adam d’une forme parfaite. Le prophète (saws) nous dit qu’il fut crée à partir ‘d’une poignée tirée de toutes les parties de la Terre. C’est pourquoi les enfants d’Adam sont à l’image de la matière terrestre dont ils furent crées ; on y trouve le blanc, le noir, le rouge (…), le mauvais, le bon, le doux, le dur, et ceux qui ont des qualités intermédiaires’ [Ahmad]. Ensuite Allah insuffla en lui de Son esprit et ordonna aux anges de se prosterner devant lui pour l’honorer. Là, tous se prosternèrent devant Adam, à l’exception d’Iblis qui comptait parmi les djinns, et qui refusa d’obéir par orgueil et jalousie. Ce dernier pensa qu’il était supérieur à Adam du fait de ses origines, et dit à son Seigneur : ‘Je suis meilleur que lui : Tu m’as crée de feu alors que Tu l’as crée d’argile’ [7;12] (…) ‘Je ne puis me prosterner devant un homme que tu as crée d’argile, extraite d’une boue malléable’ [ ], mais en réalité Allah sait mieux celui qui mérite d’être honoré ! Cette révolte totalement injustifiée lui valut la malédiction d’Allah et le bannissement de l’assemblée céleste. Il jura alors de tromper et de détourner, par tous les moyens, et jusqu’au jour de la résurrection, ceux parmi la descendance d’Adam qui ne seront pas fermement accrochés à la religion d’Allah : ‘Quant à mes serviteurs [dit Allah], tu n’as aucun pouvoir sur eux. Et ton Seigneur suffit pour les protéger !’ [17;65].

Allah installa Adam dans des jardins paisibles, lui apprit le nom de toutes choses et leurs utilités, puis Il créa sa femme Eve (Hawwa), d’une partie de lui-même ; ‘O hommes ! Craignez votre Seigneur qui vous a crées d’un seul être, et a crée de celui-ci son épouse, et qui de ces deux-là a fait répandre (sur la Terre) beaucoup d’hommes et de femmes.’ [4;1]. Allah nous confirme ici que l’humanité toute entière descend de ce couple originel. En effet, nous sommes tous issus d’un seul et même père, comment alors s’enfler d’orgueil et développer des théories racistes alors que nous avons tous une seule et même origine ?

O Adam, habite le Paradis, toi et ton épouse, et mangez-en à votre guise ; et n’approchez pas l’arbre que voici, sinon vous seriez du nombre des injustes.’ [7;19]. Adam et Eve vivaient une vie agréable au Paradis, sans tristesse, ni maladie, ni difficulté, avec comme seule limite l’interdiction de toucher aux fruits de cet arbre mentionné par Allah. Leur Seigneur les avait également mis en garde contre leur ennemi Iblis, devenu le diable [al chaytan], et ses ruses visant à les rendre malheureux. Ce dernier, nourrit par la haine et la jalousie, essaya par tous les moyens de les faire dévier, et réussi finalement à leur faire manger des fruits de l’arbre interdit en leur promettant l’éternité, et les promesses du diable ne sont que tromperies ! ‘(…) lorsqu’ils eurent goûté de l’arbre, leurs nudités leur devinrent visibles ; et ils commencèrent à y attacher des feuilles du Paradis’ [7;22]. Malgré les avertissements, Adam et Eve se laissèrent donc séduire par de fausses paroles qu’Iblis prit soin d’embellir dans leur cœur. Allah les fit alors sortir du Paradis pour peupler la Terre où ils allaient connaître la peine, la difficulté et l’adversité : ‘Descendez (du Paradis), ennemi les uns des autres. Et pour vous il y aura une demeure sur la Terre, et un usufruit pour un temps’ [2;36]. Adam éprouva une grande honte et un profond regret pour avoir désobéit à son Seigneur. Ainsi, sa femme et lui exprimèrent un repentir sincère que Dieu agréa dans son infini miséricorde, ‘Puis Adam reçut de son Seigneur des paroles, et Dieu agréa son repentir’ [2;37].

Plus tard, Moïse rencontra Adam et argumenta contre lui à ce sujet en lui disant: ‘N’est-ce pas toi Adam que Dieu a façonné de Ses propres mains, devant qui Il a fait prosterner les anges, et qu’Il a établi au Paradis ? Pourtant tu as fais ce que tu as fait !’ Adam lui répondit: ‘n’est-ce pas toi Moïse, à qui Dieu a parlé et à qui Il a révélé la Thora ?’ Moïse dit : ‘Oui.’ Adam reprit: ‘Ne trouves-tu pas dans ce qui t’a été révélé que cela a été décrété pour moi avant même que je n’aie été créé ?’ Moïse répondit : Oui !’ Le Prophète Mohammad (saws) en commentant ce dialogue dit : ‘C’est ainsi qu’Adam contredit Moïse’ [Ahmad]. On retient de ce hadith qu’il n’est pas permis de blâmer une personne pour un pêché dont elle s’est repentie. Ensuite, il faut comprendre qu’Adam n’est pas responsable de la sortie de l’humanité du Paradis mais qu’il n’est que la cause par laquelle Allah a mis en œuvre son décret de nous éprouver sur cette Terre, chose qu’Il nous avait prédestiné bien avant la création d’Adam. Et enfin, on justifie ici, par la prédestination, la descente du Paradis, et non l’erreur commise;  il est tout à fait impossible d’excuser nos pêchés en invoquant le décret Divin. Cela aurait pour conséquence de rendre caduque toute sanction légale et d’ôter la responsabilité de chacun face à ses actes.

Nous retenons de cette histoire :

(1) Qu’aucun être humain n’est meilleur qu’un autre de part son origine,

(2) Que l’orgueil, la convoitise du plus, la mauvaise opinion d’Allah conduisent à la perte et à l’humiliation,

(3) Que le licite est la règle générale et l’interdit l’exception,

(4) Que nous avons été crée pour être mis à l’épreuve,

(5) Qu’Iblis est notre ennemi déclaré,

(6) Que l’oubli et le péché sont dans la nature de l’être humain,

(7) Qu’Allah pardonne à celui qui lui demande sincèrement pardon et qu’Il aime ceux qui se repentent.

Et que la paix soit sur nos parents à tous,  Adam et Eve !


Rubrique: Les histoires des prophètes