7:52 - Jeudi 28 octobre, 2021

- 21. Rabīʿ al-Awwal 1443

L’acceptation des oeuvres


Nous avions évoqué dans notre article précédent que les actions devaient réunir certaines conditions pour être acceptées auprès d’Allah. Notre article du jour concernera les deux conditions obligatoires et fondamentales que doivent respecter toute action.

La sincérité des actions. Toute action, avec laquelle nous espérons une récompense de notre Seigneur, ne doit avoir qu’un seul objectif : la satisfaction d’Allah : Dis : Il ne m’a été ordonné que d’adorer Dieu en Lui vouant un culte exclusif [39;11].

L’intention de nos actions ne doit pas être tournée vers des objectifs mondains tels que la recherche de la notoriété, des louanges ou du prestige. Elle ne doit être vouée qu’à Allah. Nous voyons qu’Allah s’intéresse non seulement aux actes mais aussi et surtout aux intentions qui les animent. En effet, le croyant n’est pas uniquement un corps ou un ensemble d’organes mouvants mais il possède un cœur (qalb) qui est le lieu du regard Divin. C’est dans ce sens que le Prophète (paix et salut sur lui) a dit : Allah ne regarde ni vos visages, ni vos richesses mais Il regarde vos cœurs et vos œuvres [Mouslim].

Le croyant se doit donc de parfaire ce qu’Allah regarde en priorité : son cœur et ses intentions.

Le jour où ni les biens, ni les enfants ne seront d’aucune utilité, sauf celui qui vient à Allah avec un cœur sain [26;88-89]. Si une action n’est pas sincère, c’est-à-dire vouée à autre que Lui, elle ne sera tout simplement pas acceptée. Abou Oumama nous rapporte que le Prophète (paix et salut sur lui) a dit : Dieu, Puissant et Majestueux, n’accepte que les œuvres qui Lui sont exclusivement vouées et par lesquelles on ne désire que Son Visage [Al-Nasa’i ; auth. par Ibn Hajar]. Comment Allah peut accepter une action, religieuse soit-elle en apparence, dans laquelle ne se cachent que des buts purement mondains ? Par exemple, apprendre le Coran, la parole d’Allah, est un acte grandement méritoire ; les textes sont nombreux sur le sujet. Mais que dire de celui qui l’apprend uniquement pour diriger la prière de tarawih, pour se vanter auprès des gens et recevoir les éloges des fidèles ? Le Prophète (paix et salut sur lui) a évoqué ce cas dans un long hadith du Sahih Muslim et l’a condamné. Il (paix et salut sur lui) a également énoncé une règle plus générale englobant tous les cas en disant : Celui qui apprend une science par laquelle on recherche (normalement) à se rapprocher de Dieu mais qui ne l’apprend que pour en tirer quelque profit ici-bas ne sentira même pas l’odeur du Paradis le Jour de la résurrection [Abou Dawoud, Ibn Majah et auth. par Al Dhahabi].

Ibrahim Ibn Adham, un très grand pieux et ascète, disait : N’a pas été sincère envers Dieu celui qui cherche la notoriété. Effectivement, le croyant sincère ne recherche pas l’estime des hommes mais ne se consacre qu’à celle du Très Haut. Un savant disait : Il en est des gens que l’on voit et croit agir pour l’islam avec ferveur et sincérité, peut-être le croient-ils eux-mêmes ; et que l’on trouve, à scruter son cœur et sonder ses vraies intentions, courant vers l’ici-bas, drapé de religiosité, agissant pour lui-même et entretenant, pour autrui (et peut être pour lui-même) l’illusion qu’il agit pour son Seigneur !’.

La conformité des actions

Après avoir mis en évidence l’importance de la sincérité des actions pour le croyant, il faut savoir que cette condition n’est pas suffisante. En effet, l’action, en plus d’être sincère, doit être « conforme » au Coran et à la Sounnah du Prophète (paix et salut sur lui). Cette deuxième condition est aussi importante que la première. Si l’une d’elles fait défaut au sein d’une action, celle-ci ne sera pas acceptée. Le Prophète (paix et salut sur lui) a dit : Qui fait un acte en désaccord avec notre religion, sera rejeté [Mouslim]. Dieu les a rassemblées dans un seul verset en clôture d’une sourate : Quiconque, donc, espère rencontrer son Seigneur, qu’il fasse de bonnes actions et qu’il n’associe rien dans son adoration à Son Seigneur [18;110].


Rubrique: Talbis Iblis